Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Spectacle vivant

Les élus veulent avoir leur mot à dire sur le maintien de certains festivals

Publié le 21/04/2020 • Par Hélène Girard • dans : Actualité Culture, France

390X253 THEATRE VERDURE FESTIVAL POUPET cr Michel Cathelineau CCBYSA40
© Michel Cathelineau CC BY SA 4.0
La perspective évoquée par le ministre de la Culture de laisser certains festivals se dérouler à partir du 11 mai a plongé élus et professionnels dans le plus grand trouble. La Fédération nationale des collectivités pour la culture (FNCC) réclame une concertation avec l’Etat.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En évoquant le 16 avril la possibilité de maintenir certains  « petits » festivals après le 11 mai, le ministre de la Culture, Franck Riester, a jeté un gros pavé dans la mare. « On aurait pu en parler ensemble ! On est là dans l’antithèse de la concertation !,  a confié à la Gazette Jean-Philippe Lefèvre, président de la Fédération nationale des collectivités pour la culture (FNCC). Et ce d’autant plus que les propos du ministre mettent entre les mains des élus une responsabilité énorme, avec sur la tête une épée de Damoclès pénale. »

Risque de « spirale judiciaire » pour les élus

« La déclaration ministérielle confie aux élus la responsabilité de décider de ce qui serait acceptable ou non en termes de jauge et de conditions de sécurité sanitaire, détaille la FNCC dans un

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Collectivités : comment aider les entreprises en cette période de crise

de La Gazette des communes

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les élus veulent avoir leur mot à dire sur le maintien de certains festivals

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement