Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Crises climatique et sanitaires

« On ne doit pas chercher à lutter contre, mais à vivre avec »

Publié le 20/04/2020 • Par Olivier Descamps • dans : Actu expert santé social, actus experts technique, France

inondations
Fotolia / Auteur : Vladimir Melnikov
Canicules, inondations, tempêtes extrêmes… Les conséquences du réchauffement climatique sont d’ores et déjà visibles et vont s’amplifier au fil du temps. Géographe et membre du Haut conseil sur le climat (HCC), Magali Reghezza-Zitt estime que la crise sanitaire du Covid-19 doit nous inciter à penser et à accepter nos vulnérabilités pour mieux se préparer.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Comment se préparer à des crises, qu’elles soient sanitaires ou climatiques ?

En écoutant davantage les chercheurs et les acteurs du territoires quand ils identifient les vulnérabilités sur lesquelles ces crises prospèrent. Même quand ce ne sont pas des scientifiques. Le débat « on savait, on ne savait pas », ne peut pas se poser en ces termes. Certaines menaces sont invisibles, comme le vieillissement. Quand on se regarde tous les jours dans la glace, on ne voit pas le temps passer sur son visage. Et il existe un biais cognitif qui fait qu’on préfère l’oublier. Qu’on ne se prépare pas. Mieux vaut ne pas attendre une crue ou une épidémie pour en parler. Sans se faire peur, on peut anticiper et définir de manière dépassionnée les risques que l’on juge acceptables pour ne pas se retrouver à ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article fait partie du Dossier

Climat : Pourquoi les experts défendent un rôle accru des collectivités locales

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

CLUB FINANCE - La responsabilité des gestionnaires publics

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« On ne doit pas chercher à lutter contre, mais à vivre avec »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement