Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

Unies face aux banques, des collectivités plus fortes pour gérer leur dette

Publié le 14/05/2020 • Par Clémence Villedieu • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France, Innovations et Territoires

Teamwork and teambuilding concept in office, people connect hand
Konstantin Postumitenko/Adobestock
En matière de dette, les collectivités se sentent parfois fragilisées pour définir leurs besoins d’emprunt, trouver le bon financement ou revoir leur encours. La mutualisation – par exemple entre une intercommunalité et ses membres de taille différente – peut les aider à y faire face. Les outils sont plus ou moins intégrés : conseils aux communes, logiciel partagé, services mutualisés… Et chaque collectivité reste maîtresse de sa dette.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Si la relation entre la collectivité et la banque est par principe déséquilibrée, les gestionnaires locaux, en se tournant vers les autres collectivités, trouvent les moyens de se renforcer. « L’agglomération de ­Vichy, la communauté de communes des vallées du haut ­Anjou­, la métropole de ­Bordeaux… les expériences montrent, à des niveaux d’engagement différents, l’intérêt de la mutualisation en matière de gestion de la dette. Cette évolution se produit “naturellement” lorsque les services financiers sont partagés entre une ville-centre et une intercommunalité », commente Philippe­ ­Rogier, directeur du crédit de l’Agence France locale. Elus et gestionnaires trouvent des terrains de mutualisation, qui varient selon l’amplitude de leurs relations financières.

A noter que le volume des emprunts contractés par les collectivités serait de 14,3 milliards d’euros en 2019, en hausse de 7,1 %, avec un stock de dette stabilisé pour la deuxième année consécutive (direction générale des collectivités locales­, septembre 2019).

« L’assistance aux communes est inscrite dans les statuts de notre intercommunalité et, si nous n’avons aucun droit de regard sur leur stratégie, nous leur apportons ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Unies face aux banques, des collectivités plus fortes pour gérer leur dette

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement