Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Opinion

Le rôle central des collectivités territoriales dans la relance

Publié le 16/04/2020 • Par Auteur associé • dans : A la Une finances, Actualité Club finances, France, Opinions

12_09_18_paris_75_jean rene cazeneuve depute du gers
Fabien Calcavechia/La Gazette
Dans une tribune publiée sur la Gazette, Jean-René Cazeneuve, Président de la délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation et député du Gers, estime que les collectivités locales "ne doivent pas constituer une variable d’ajustement mais un outil privilégié pour porter la relance" économique après la crise liée au coronavirus.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Jean-René Cazeneuve

Président de la délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation et Député LREM du Gers

Nous traversons une crise sanitaire d’une ampleur considérable. Nos élus locaux sont pleinement mobilisés aux côtés des agents territoriaux et des services déconcentrés de l’Etat pour faire appliquer les mesures d’urgence et développer les solidarités locales. Tous jouent quotidiennement un rôle central dans la gestion de cette crise et je les en remercie.

Adapter les réglementations nationales aux réalités locales

Afin de trouver les réponses les plus adaptées à ce contexte qui est à la fois inédit mais également évolutif, les services de l’Etat et les collectivités territoriales ont du mettre en place les conditions d’un dialogue permanent. Quand exceptionnellement cette concertation n’a pas lieu, cela conduit à de l’incompréhension et de la confusion pour nos citoyens.

Ainsi, ce principe de coordination des actions locales doit s’inscrire dans la durée. Dans le contexte de la crise, le décret adopté en Conseil des ministre le 8 avril, élargissant le droit de dérogation des préfets représente un gage d’efficience pour la prise en compte les besoins pluriels de nos territoires. Ce décret s’inscrit dans le cadre d’une revendication récurrente de pouvoir adapter les réglementations nationales aux réalités locales. Déconcentration et décentralisation devront être au cœur de notre réflexion pour repenser notre schéma d’organisation des pouvoirs.

Nos forces aujourd’hui doivent être tournées vers la protection des Français et la sauvegarde de notre économie. Il est encore trop tôt pour donner la mesure précise de l’impact qu’aura cette crise sur les finances locales car il dépendra en grande partie de la durée du confinement. La fiscalité, l’investissement ou encore l’endettement diffèrent considérablement d’un territoire à un autre, de la métropole à l’Outre-Mer. Ainsi, la diversité de nos collectivités locales nous impose de prendre le temps afin d’apporter une réponse personnalisée aux enjeux de chaque niveau de collectivités territoriales en regardant précisément les comptes, postes par postes, recettes par recettes, dépenses par dépenses.

Il faut dès à présent élaborer une vision de ce que nous souhaitons pour nos territoires.

Les collectivités doivent constituer un outil privilégié pour porter la relance

Nos collectivités territoriales sont conscientes qu’elles devront participer à l’effort public. Toutefois, elles ne doivent pas constituer une variable d’ajustement mais un outil privilégié pour porter la relance.

L’annonce du maintien intégral des dotations aux collectivités montre que le Gouvernement s’engage à les accompagner et qu’il a conscience de la place centrale qu’elles auront dans l’après crise.
Cette crise met en lumière les forces et les faiblesses des nos politiques publiques. Je suis convaincu que la reconstruction devra passer par plus de solidarité nationale et une coopération accrue entre les différents acteurs publics.

Je sais le gouvernement mobilisé et je vous assure de l’engagement total des parlementaires. Je le constate quotidiennement au travers des travaux de la Délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation, que je préside, mais également par le biais de la Mission d’information sur les impacts du Covid.

Pour surmonter cette crise, nos citoyens appellent à l’union sacrée. Ainsi, engagés, solidaires et responsables, nous faisons face collectivement à l’épidémie et travaillons tous les jours à la protection de nos institutions et à celle de tous les Français sur l’ensemble de notre territoire.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le rôle central des collectivités territoriales dans la relance

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement