Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Alimentation

« Les collectivités doivent se tourner vers les exploitations de taille moyenne »

Publié le 20/04/2020 • Par Hélène Huteau • dans : France

La métropole d’Orléans a installé une demi-douzaine de maraîchers en agriculture biologique depuis 2012.
La métropole d’Orléans a installé une demi-douzaine de maraîchers en agriculture biologique depuis 2012. Orléans métropole
Yuna Chiffoleau, ingénieure agronome, sociologue, et directrice de recherche à l’Inrae est une experte des circuits courts. Elle a résumé quinze ans de recherches dans son dernier livre, « Les Circuits courts alimentaires, entre marché et innovation sociale », paru chez Erès l’an dernier. Dernier article de notre dossier sur le sujet.

Un marché est-il un bon moyen de revitaliser un centre-bourg ?

J’ai créé un marché de plein air avec la mairie de Grabels, en 2008. Elle voulait offrir un lieu d’échanges aux habitants de cette cité-dortoir de Montpellier. La ville s’est retissée autour de ce marché. Tous les milieux sociaux s’y retrouvent : cadres, ouvriers, retraités… Ses particularités sont qu’il est majoritairement en circuit court et qu’il s’appuie sur un comité de gestion, incluant les consommateurs.

J’accompagne un projet similaire à Saint-Nazaire-d’Aude, à l’ouest de Béziers, au carrefour de plusieurs villages. On pourra faire cuire sa viande au restaurant attenant. Mettre en place ou redynamiser un marché est un moyen de recréer de la vie pour les villes moyennes, périurbaines ou rurales. C’est l’un des circuits ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Les collectivités doivent se tourner vers les exploitations de taille moyenne »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement