Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Pénibilité

Santé au travail : les nouveaux visages de la pénibilité

Publié le 10/04/2020 • Par Véronique Vigne-Lepage • dans : France, Toute l'actu RH

Pompiers
Adobe stock
Le dispositif des catégories actives n’est plus adapté : certains métiers ne devraient plus en faire partie, d’autres, si, dans le nouveau projet du gouvernement. Celui-ci a décidé leur suppression à l’occasion de la réforme des retraites (pour l’heure suspendue). De plus en plus d’agents, dont les métiers sont pourtant classés sédentaires, expriment des difficultés physiques, mais aussi psychiques, à assurer leur mission dans la durée. Les causes de l’apparition de ces nouvelles usures professionnelles sont connues, même si des progrès restent à faire. L’heure est à la mobilisation de tous les acteurs pour trouver des solutions à grande échelle.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En ouvrant le débat sur la pénibilité dans la fonction publique, l’annonce de la suppression des catégories actives dans le projet de réforme des retraites a fait sauter le couvercle d’une marmite qui bouillait déjà depuis quelques années dans le versant territorial.

Cette notion de pénibilité se « résumait », traditionnellement, à la dangerosité et à la fatigabilité exceptionnelles de certaines fonctions : sapeur-pompier professionnel, policier municipal, agent des services techniques, fossoyeur… Des métiers intégrés au classement en catégorie active établi par arrêté interministériel depuis 1949. Celui-ci concerne, aujourd’hui, 6,5 % des départs à la retraite dans la FPT, selon une étude de la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL) (1).

Prise de conscience en cours

Mais en 2018 et en 2019, à la faveur de la consultation lancée par Jean-Paul Delevoye, alors haut-commissaire à la réforme des retraites, puis, en début d’année, de la concertation sur la pénibilité et les fins de carrière dans le public conduite par le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Action et des comptes publics, Olivier Dussopt, d’autres territoriaux pourtant classés « sédentaires » se sont mis à exprimer haut et fort une souffrance au travail.

Une souffrance physique, d’abord, pour tous ceux qui s’usent à porter des charges lourdes ou à travailler dans le bruit tout au long de leur carrière, sans que ces contraintes soient officiellement reconnues comme des facteurs de pénibilité. Et une souffrance psychique, aux causes multiples. Certains fonctionnaires de catégories actives peuvent être concernés, comme des sapeurs-pompiers soumis à une augmentation des incivilités dans certains secteurs.

Mais cette « nouvelle » souffrance au travail touche aussi les auxiliaires puéricultrices, les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (Atsem), les travailleurs sociaux, les animateurs… Avec, pour conséquences, de l’absentéisme, des situations d’inaptitude au poste de travail, des reconversions compliquées, une perte d’attractivité pour les métiers territoriaux, entre autres.

C’est pourquoi une prise de conscience est en cours, en faveur d’une plus grande prévention. Des collectivités, des centres de gestion, des mutuelles déploient des initiatives. Employeurs, DRH et gouvernement étudient un plan santé au travail spécial « fonction publique ». La libération de la parole des agents aura été utile. Mais beaucoup doit désormais être fait.

Catégorie active

Un emploi public de catégorie active est un emploi, occupé par un fonctionnaire, qui présente un risque particulier ou des fatigues exceptionnelles. Les emplois sont classés en catégorie active par arrêtés ministériels. Tout emploi qui n’est pas classé en catégorie active est un emploi de catégorie sédentaire.

Cet article fait partie du Dossier

Réforme des retraites : quels effets pour les fonctionnaires

Sommaire du dossier

  1. Santé au travail : les nouveaux visages de la pénibilité
  2. Le b.a-ba de la retraite dans la fonction publique territoriale
  3. Pénibilité au travail : vers une culture collective de la prévention
  4. Les retraites du secteur public sont-elles plus avantageuses que dans le secteur privé ?
  5. Pénibilité : « Investir dans la santé au travail est un arbitrage difficile pour les élus »
  6. Comment les pensions de retraites évolueraient lors d’un passage aux règles du privé ?
  7. Pénibilité au travail : des métiers qu’il faut assumer… avec modération
  8. Fonction publique : jusqu’à quand les cotisations retraites vont-elles augmenter ?
  9. « Décote » et « surcote » des retraites : les paramètres à prendre en compte
  10. Retraites : les gagnants et les perdants du protocole PPCR
  11. Portrait-robot du nouveau retraité territorial
  12. Quelle retraite pour les contractuels et les autres agents non titulaires de la fonction publique ?
  13. Retraites : que se cache-t-il derrière la CNRACL ?
  14. Retraite additionnelle : le RAFP en 7 questions
  15. Retraites : les réponses aux questions les plus fréquentes
  16. Retraites des territoriaux : Les paramètres de la réforme de 2010
  17. Départs en retraite : de la visibilité… jusqu’à quand ?
  18. Retraite : des gagnants et des perdants chez les polypensionnés
  19. Réforme des retraites : ce qui change pour les fonctionnaires
  20. Les pensions des territoriaux : témoignages après la réforme de 2010
  21. Carrières atypiques : mode d’emploi des retraites
  22. Retraites des territoriaux après la réforme de 2010 : le traitement au cas par cas
  23. Des efforts déjà consentis depuis la loi « Fillon » de 2003
  24. Les systèmes de retraites en Europe, et leur réforme
  25. Ressources et simulateurs de calcul de retraite pour les fonctionnaires

Notes

Note 01 Recueil statistique, CNRACL, 2018. Source : service-public.fr Retour au texte

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Santé au travail : les nouveaux visages de la pénibilité

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement