Revue de presse

Chlore – Oiseaux – Fréquences – Réquisitions… toute l’actu de la semaine

Par • Club : Club Techni.Cités

Retrouvez l'essentiel de l'actualité du 4 au 10 avril sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports...

Chlore – Réactions épidermiques, changement du goût… De nombreux citoyens ont noté des modifications de leur eau potable. Et France Info a pu constater que, en effet, certaines collectivités avaient augmenté le taux de chlore pendant la crise du coronavirus. Si, comme le rappelle l’OMS, le Covid-19 ne se transmet pas dans l’eau (relire notre article), certains syndicats d’eau ont remarqué que la consommation d’eau avait diminué. Résultat, avec un débit réduit, cette eau potable reste plus longtemps dans les canalisations. Il faut alors augmenter la teneur en chlore pour éliminer tout risque sanitaire. Autre argument évoqué : l’augmentation de chlore permet, avec du savon, un lavage encore plus efficace des mains en période de pandémie. Le Sedif, lui, explique dans un communiqué que le taux de chlore déjà appliqué est suffisant, même pendant la crise.

Chant des oiseaux – Quand la ville redécouvre le chant des oiseaux… Tel est le constat d’Actu Environnement qui note que, en période de confinement, l’absence de bruit en ville souligne le retour de la nature. Citant un éco-acousticien, l’article rappelle que les oiseaux peinent à communiquer quand il y a trop de bruit et que la période actuelle leur est propice. Si cette dernière ne facilitera pas pour autant la nidification, elle est une aubaine pour les chercheurs qui, à l’aide d’enregistrements, vont pouvoir étudier le comportement des animaux avant, pendant et après le confinement. Et les personnes ayant un jardin peuvent aussi collaborer en se rapprochant de la Ligue pour les oiseaux.

Fréquences – Parmi les ordonnances adoptées fin mars en période de crise sanitaire, celle sur les installations radioélectriques inquiètent certaines associations et des élus. Comme le rappelle Capital, le texte autorise les opérateurs de téléphonie à adapter leurs procédures pour garantir la continuité du fonctionnement des services et des réseaux, sans obligation d’informer les maires et les usagers. De même, les contrôles de l’Agence nationale des fréquences, réalisée en amont des installations, sont suspendus.

Réquisitions – Un reportage de France Télévisions signale que des collectivités territoriales se plaignent que l’Etat réquisitionne des masques de protection qu’elles ont pourtant commandés elles-mêmes. Et le reportage de citer l’exemple d’une cargaison arrivée à l’aéroport de Mulhouse dans laquelle figuraient des masques destinés à l’Etat et aux collectivités, mais que le premier a fini par tout récupérer.

C’est dans l’air – A Marseille, on prépare déjà le déconfinement. Selon Sud-Ouest, les marins-pompiers de la ville traquent le coronavirus dans l’environnement. Equipés d’un laboratoire mobile, ils peuvent analyser quotidiennement une centaine d’échantillons prélevés dans des endroits jugés suspects. Pour l’instant, les équipes ne peuvent détecter le virus que sur une surface mais, à terme, elles pourront le faire aussi dans l’air.

Il n’y a pas que le coronavirus dans la vie

Décret – Comme le rappelle Autoplus, la Loi d’orientation des mobilités prévoit de rendre obligatoire l’instauration de zones à faibles émissions dans les agglomérations. Le gouvernement soumet donc actuellement à consultation publique un projet de décret. Les citoyens sont appelés à donner leur avis concernant la définition des critères de dépassement des normes et sur  la prépondérance des transports routiers à l’origine des dépassements des valeurs limites.

Insalubrité – La ville de Marseille, citée par Batiactu, a annoncé que deux immeubles de la rue d’Aubagne où, en novembre 2018, deux bâtiments s’étaient effondrés, devront être déconstruits. Au regard de leur fragilité et insalubrité, seule une démolition pouvait être envisagée.

Plastique – Le site de l’Inrae se fait l’écho d’un nouveau procédé qui doit permettre un meilleur recyclage des déchets plastiques. Il s’agit en fait du développement d’une nouvelle enzyme capable de dépolymériser par voie biologique tous les déchets en polyéthylène téréphtalate (PET), et de faciliter ainsi leur recyclage en de nouvelles bouteilles.

Et aussi…

La ville de Cannes désinfecte ses rues… avec un drone [Nice-Matin] ;

En sous-activité depuis le début du confinement, l’incinérateur de Nice va accueillir des déchets corses [20 Minutes].

La FNNCR a publié six nouvelles notes pour accompagner les services d’eau et d’assainissement pendant la crise sanitaire actuelle.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Prochain Webinaire

Crise sanitaire & Collectivités : quelle solution numérique pour accompagner les plus vulnérables ?

de Hitachi Solutions

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP