Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Spectacle vivant

Coronavirus : pourquoi les festivals mettent la pression sur le ministre de la Culture

Publié le 10/04/2020 • Par Hélène Girard • dans : Actualité Culture, France

musique-festival-Halfpoint-Adobe Stock-UNE
© Halfpoint-Adobe Stock
Pour les festivals, la saison 2020 reste un grand point d'interrogation. Si quelques responsables d'événements ont d'ores et déjà annulé leur programmation, la plupart attendent encore des précisions sur la perspective d'une sortie du confinement général. Vu les enjeux culturels, économiques et sociétaux, organisateurs et collectivités pressent le ministère de la Culture de leur donner un cadre juridique.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Tant chez les organisateurs de festivals que chez les élus locaux, la question est de plus en plus pressante : faut-il ou pas annuler les festivals de la fin du printemps et de l’été ? Peut-on, en cas de déconfinement, en adapter les modalités pratiques pour se conformer aux prescriptions sanitaires ?

Plusieurs dizaines de manifestations ont d’ores et déjà été rayées du calendrier (Jazz sous les pommiers, à Coutances, Les Turbulentes, au Vieux-Condé, Jazz O Château, à Saint-Quai-Portrieux, Fimu, à Belfort, Etonnants voyageurs, à Saint-Malo, le Printemps de Bourges, etc.). Pour les mois à venir, des milliers d’autres, de toutes tailles, sont dans l’expectative.

Même des événements prévus en septembre ne connaîtront pas d’édition 2020, comme le festival Cidre et ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Club RH : Moderniser et sécuriser ses recrutements

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Coronavirus : pourquoi les festivals mettent la pression sur le ministre de la Culture

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement