Pollution de l'air

Coronavirus : alerte sur les particules fines, vecteurs de transmission

Par • Club : Club Techni.Cités

AdobeStock

Le coup de frein sur les transports, lié au confinement, met en évidence d’autres sources de pollution de l’air, en particulier les épandages agricoles. Une tribune de médecins demande aux autorités de les limiter. Cette pollution de l’air en particules fines contribuerait en effet à la propagation du coronavirus.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

C’est une des surprises de cette période de confinement. Malgré le coup de frein sur le transport routier et l’activité industrielle, la qualité de l’air ne s’améliore pas partout. Pire, des pics de pollution aux particules fines (PM 2,5) ont été enregistrés par les capteurs d’Atmo France, lors des épisodes anticycloniques (absence de vent + ensoleillement). En cause, le chauffage au bois et surtout les épandages d’engrais agricoles. « Selon les régions, on enregistre une augmentation du nitrate d’ammonium et d’ammoniac liée aux activités agricoles, et notamment aux épandages agricoles »,  souligne Atmo ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP