Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Crise sanitaire

Coronavirus : vers une entorse à la règle d’or des finances locales ?

Publié le 06/04/2020 • Par Romain Gaspar • dans : A la une, A la Une finances, Actu experts finances, France

AdobeStock_84462517_BillionPhotos
BillionPhotos.com / Adobe Stock
Six associations d’élus locaux réclament de pouvoir déroger à la règle d’or budgétaire en fléchant leurs dépenses exceptionnelles liées au coronavirus en investissement. Une demande qui embarrasse le gouvernement et divise les élus locaux. Décryptage.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La règle d’or des finances locales est-elle sur le point d’être assouplie ? C’est en tout cas la demande de six associations d’élus locaux qui ont envoyé deux courriers à Edouard Philippe, datant du 23 et 26 mars. Elles réclament que les aides économiques exceptionnelles (entreprises, acteurs locaux du tourisme, de la santé, de la culture, associations) liées à la crise sanitaire puissent être imputées en section d’investissement et non dans la section de fonctionnement de leurs budgets, comme c’est le cas pour les aides d’urgence.

Les régions sont à la manœuvre pour soutenir cette idée car elles souhaiteraient se libérer des marges de manœuvres financières après leur participation à hauteur de 250 M€ au fonds national de solidarité de l’Etat pour aider les petites entreprises ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Coronavirus : vers une entorse à la règle d’or des finances locales ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Henri Tanson

06/04/2020 06h59

On se dit que si la France se libère des contraintes budgétaires imposées par les règles bruxelloises, elle pourrait difficilement empêcher les régions d’en faire autant…
La longue période qui s’annonce risque de nous démontrer qu’il n’y a plus beaucoup de règles qui tiennent.
Il y en aura peut-être d’autres ? Encore plus strictes ?

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement