Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Emploi

Centre. Les éboueurs de l’agglomération d’Orléans en grève depuis le 26 décembre

Publié le 07/01/2009 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le ramassage des ordures ménagères est bloqué dans 6 des 22 communes de l’agglomération d’Orléans (Loiret) à la suite d’un mouvement de grève des personnels lancé le 26 décembre 2008.

Ces personnels, soutenus par le seul syndicat CGT, demandent notamment une prime mensuelle de 100 euros nets pour tous les personnels de catégorie C. Le mouvement a été lancé parmi les agents de l’agglomération qui gère en régie la collecte de 6 communes de l’agglomération- dont Orléans – alors que les autres collectivités travaillent avec les entreprises privées Coved et Véolia. La CGT dénonce notamment la grille des salaires, mais aussi «l’absence de plan de carrière et de plan financier depuis 2004». Les éboueurs sont également inquiets face à un projet de réorganisation et de mutualisation des services entre l’agglomération et les communes. Le mouvement, suivi par près de 90% des titulaires, a également été rejoint par des personnels de l’assainissement.

Face à l’entassement des poubelles dans les rues, l’agglomération a procédé à des réquisitions de camions et de chauffeurs durant les fêtes de fin d’année. Elle refuse cependant de céder aux demandes syndicales. «Les salariés de l’AgglO, estime son président Charles-Eric Lemaignen, ont un régime indemnitaire plus intéressant que les autres fonctionnaires des 22 communes et les éboueurs sont mieux payés que dans le privé». L’agglomération a donc refusé toute négociation avant le 16 février 2009, date à laquelle les élus doivent commencer à débattre du budget 2009. Les 4 maires de gauche des communes touchées par la grève ont cependant demandé au président de l’AgglO d’ouvrir des négociations sans attendre cette date.

Thèmes abordés

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Centre. Les éboueurs de l’agglomération d’Orléans en grève depuis le 26 décembre

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement