logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/672231/des-batiments-vacants-ouverts-a-la-colocation-pour-les-plus-precaires/

[LABO DES START-UP] LOGEMENT
Des bâtiments vacants ouverts à la colocation pour les plus précaires
Rouja Lazarova | France | Innovations et Territoires | Régions | Publié le 03/04/2020 | Mis à jour le 01/04/2020

Caracol utilise des bâtiments vacants pour loger des personnes isolées et précaires, ainsi que des réfugiés, grâce à une colocation mixte et solidaire. Il s'agit à la fois d'héberger sur le moyen terme des personnes en difficulté et d'oeuvrer pour l'intégration des réfugiés, tout en générant des économies pour le propriétaire.

 

L’association Caracol est née en 2018, à la suite d’un double constat. D’un côté, des besoins forts en matière d’accès au logement, notamment pour les jeunes et les personnes précaires. De l’autre, la présence de centaines de milliers de mètres carrés vides dans les villes de France. L’idée était donc de réaliser des occupations temporaires respectueuses du bâti, permettant de loger sur le moyen terme (de un à trois ans) des publics en difficulté. La base législative est l’article 101 de la loi de mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion du 25 mars 2009 repris et réactualisé dans l’article 29 de la loi portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique du 23 novembre 2018.

Des projets ...

POUR ALLER PLUS LOIN