Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Aide aux victimes

Violences conjugales et confinement : la lettre du gouvernement aux maires

Publié le 01/04/2020 • Par Laura Fernandez Rodriguez Mathilde Elie • dans : Actu expert santé social, Actu prévention sécurité, France

violences_corporelles
Dicom
Dans un courrier daté du 31 mars qu’a pu consulter La Gazette, les ministres Marlène Schiappa, Jacqueline Gourault et Sébastien Lecornu rappellent que les remontées de terrain font état d’une recrudescence des violences conjugales et affirment le rôle “essentiel” que peuvent jouer les maires pour détecter et orienter les victimes de violences conjugales.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le confinement est «malheureusement propice à une recrudescence des violences conjugales», écrivent sans détour les ministres dans une lettre conjointe adressée aux édiles et datée du 31 mars, des chiffres à l’appui évoquant une hausse de «32% en zone gendarmerie et de 36% dans la zone de la préfecture de police de Paris».

Le rôle «essentiel» des maires

Face à cette situation, le gouvernement assure être «pleinement mobilisé» et rappelle dans le détail les dispositifs existants et les mesures d’urgence mises en place, notamment la plateforme arretonslesviolences.gouv.fr, l’appel au 17 en cas d’urgence, ou la ligne d’écoute du 3919, et plus récemment la création de points d’accompagnement éphémères à l’entrée de centres commerciaux ou la mise en place d’un système d’alerte via les ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Violences conjugales et confinement : la lettre du gouvernement aux maires

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement