Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[édito] élus locaux

A portée de virus

Publié le 03/04/2020 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

maire
Stphane / AdobeStock
Avec le décès du patron du département des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian, les Français constatent que le Covid-19 n’épargne personne. Et surtout pas les élus. Ils ne sont plus seulement à « portée d’engueulade », mais aussi à portée de virus.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le personnage n’avait rien de consensuel. La vague d’émotion que provoque sa disparition en dit d’autant plus long. Avec le décès du patron LR du conseil départemental des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian, les Français constatent que le Covid-19 n’épargne personne.

Et surtout pas les élus. Les édiles ne sont plus seulement à « portée d’engueulade », selon l’expression du président du Sénat, Gérard Larcher. Ils sont aussi à portée de virus.

Premier tour des municipales crépusculaire

La liste des victimes ne cesse de s’allonger depuis quelques jours. Des maires de village, Jacques Lajeanne, à Beurey-Bauguay (Côte-d’Or), et François Lantz, du côté de Saint-Nabor (Bas-Rhin), au conseiller municipal de Montreuil et ancien vice-président de la Seine-Saint-Denis, Jean-Charles Nègre, le fléau ignore les barrières géographiques. Il tue des édiles qui ont tenu des bureaux de vote lors du premier tour des municipales, le 15 mars.

Un scrutin crépusculaire qui, contre tout bon sens sanitaire, s’est tenu au lendemain de la fermeture des bars-restaurants et à la veille du confinement de la population.

En première ligne

Par gros vent, les maires tiennent la maison France à bout de bras. Comme toujours depuis la loi municipale de 1884. « Quand la France se décomposait, venait de subir une défaite historique et ne voulait ni l’empire ni la monarchie, elle s’est construite de manière inédite par les républicains de Paris et de chaque commune. Les maires ont rebâti un pays. C’est le même défi auquel nous sommes soumis aujourd’hui », lançait Emmanuel Macron lors de sa réception des maires à l’Elysée, le 20 novembre 2019. Un propos qui vaut plus que jamais.

Puisse, le plus tôt possible, quand le pays sera sorti du tunnel, le président de la République joindre les actes à la parole. Les élus locaux, qui ont tant donné pour calmer la fièvre jaune qui enflammait les ronds-points, puis pour assurer le maintien des services publics au milieu d’une pandémie de masse gravissime, méritent mieux qu’un texte à la sauvette comme la loi « engagement et proximité ».

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Club RH : Moderniser et sécuriser ses recrutements

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

A portée de virus

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement