Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Surveillance

Les données mobiles, solution controversée pour pister la maladie

Publié le 31/03/2020 • Par Alexandre Léchenet Gabriel Zignani • dans : Actu experts prévention sécurité, Actu juridique, France

Group of people using and looking at mobile phone and tablet pc
AdobeStock
Alors que la crise sanitaire paralyse le pays, de nombreux regards se sont tournés vers les opérateurs mobiles qui pourraient devenir des alliés dans l’analyse et le contrôle de l’épidémie. Non sans soulever certaines inquiétudes, y compris au sein des experts.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Une large majorité des Français est équipée de téléphones portables et, dans le contexte de la crise sanitaire, l’utilisation des données mobiles pourrait permettre une analyse des mouvements de population, voire une surveillance des comportements.

Le 25 mars, l’Elysée a créé un nouveau conseil scientifique, le Comité analyse, recherche et expertise, présidé par Françoise Barré-Sinoussi, dont une des missions est d’éclairer le gouvernement «sur l’opportunité d’une stratégie numérique d’identification des personnes ayant été au contact de personnes infectées».
Le 25 mars, la porte-parole du gouvernement a confirmé qu’entre temps, le gouvernement observait ce que faisaient les autres pays, notamment pour préparer la sortie du confinement : «Il s’agit de comprendre très précisément de quoi on nous parle, et également de vérifier l’intérêt sanitaire que ça peut avoir.»

Des données pour analyser les flux des populations

Des opérateurs mobiles européens, un par pays, ont annoncé partager leur données avec la Commission européenne pour le pilotage de l’épidémie. En France, Orange a travaillé avec l’Inserm pour

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les données mobiles, solution controversée pour pister la maladie

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement