Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Ruralité

Les « 1 000 cafés », coup de com’ ou recette miracle ?

Publié le 27/03/2020 • Par Clémence Villedieu • dans : France

cafe-rural-ruralite
AdobeStock
L’opération « 1 000 cafés », mesure essentielle du plan d’action gouvernemental en faveur des territoires ruraux, se construit sur un modèle économique fragile et devra faire ses preuves au-delà des municipales.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

C’est décidé ! Mille cafés seront implantés dans les communes rurales françaises. Vingt-trois communes ont à ce jour été sélectionnées par le Groupe SOS, porteur de l’opération. A La Dornac, village de Dordogne de 400 habitants, le restaurant a fermé pour liquidation judiciaire. « Les gérants successifs se sont épuisés », reconnaît Philippe Vieillefosse, élu sortant (DVG). A Culhat (1 100 hab., Puy-de-Dôme), à quatre reprises, des couples ont porté la gestion de l’épicerie sans pouvoir dégager de rentabilité. « La population locale ne peut pas suffire », concède le premier adjoint à l’élu sortant (DVG), Gilles Dartois. « Pour réussir, les gérants vont s’appuyer sur le soutien de la mairie et de la population, le réseau des bars, les bénéfices de l’activité de cafetier et la dimension multiservices qui va générer des compléments de recettes », explique la directrice de projet « 1 000 cafés » au Groupe SOS, Chloé Brillon. Michel Morin, président de la commission « ruralité et territoires » de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH), est sceptique : « Le café doit être confié à des professionnels motivés mais, surtout, il faut un marché. Les gens ne vont pas arrêter d’aller à l’hypermarché pour venir acheter leur baguette dans le café du village. »

Vulnérabilité économique

Le Groupe SOS, qui se positionne comme « une organisation sociale indépendante au service des individus », a choisi d’assumer la vulnérabilité économique en créant, dans chaque commune, une société portant le risque. Au capital s’ajouteront des emprunts définis en fonction des besoins. La petite entreprise devra salarier les exploitants qui, selon les villages, seront seuls ou deux. Rémunérés au Smic, les gérants auront un logement et, à terme, une part d’intéressement. Intervenant dans des secteurs divers allant de l’insertion professionnelle à l’accès aux soins, le groupe va aussi financer les loyers (ou l’acquisition des murs), les petits équipements et les marchandises nécessaires…

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les « 1 000 cafés », coup de com’ ou recette miracle ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement