Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Contractualisation

Les contrats financiers ont deux ans

Publié le 25/03/2020 • Par Auteur associé • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

©5second - Adobe Stock
Depuis maintenant près de dix ans, le logiciel financier des communes a changé, l’État partageant avec les collectivités l’impasse financière dans laquelle il est inséré. Stagnation puis recul historique des dotations de l’État et enfin contractualisation ont jalonné la décennie achevée, modifiant en profondeur le paradigme financier des collectivités. Nécessairement de quoi s’interroger pour la suite…

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’article 29 de la loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 structure la contrainte actuellement en place. Pour mémoire, les collectivités dont les dépenses réelles de fonctionnement de leur budget principal sont supérieures à 60 millions d’euros devaient signer avec leur préfecture des contrats limitant la progression annuelle de ces dépenses à 1,2 % en moyenne, le taux définitif dépendant de la situation socio-économique et de la qualité gestionnaire de chaque collectivité. Bien entendu, l’essentiel du champ communal n’est pas concerné par le plancher budgétaire de 60 millions d’euros mais il l’est indirectement à travers les partenaires traditionnels que sont les régions, les départements ou bien encore les EPCI de taille importante qui seront soumis à ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les contrats financiers ont deux ans

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement