logo
DOSSIER : Coronavirus : les services publics face à la crise sanitaire
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/670777/les-conditions-sont-reunies-pour-quil-y-ait-dautres-pandemies/

CORONAVIRUS
« Les conditions sont réunies pour qu’il y ait d’autres pandémies »
Isabelle Verbaere | A la une | A la une | actus experts technique | Dossiers d'actualité | France | Publié le 26/03/2020 | Mis à jour le 27/03/2020

Zika, Ebola, Syndrome respiratoire aigu sévère (Sras) ... A l'instar du Covid-19, 70 % des infections, qui ont émergé ces quarante dernières années, ont été transmises à l'homme par des animaux. Toutes ces maladies sont considérées comme des urgences par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), puisqu'elles présentent un fort potentiel épidémique et qu'il existe peu de traitements pour soigner les malades. Or il y en aura d'autres, prévient Rodolphe Gozlan, directeur de recherche en écologie de la conservation à l'Institut de recherche pour le développement. Car la déforestation, l'urbanisation galopante et la destruction de la biodiversité favorisent le passage des virus de l'animal à l'homme.

 

La pandémie du Covid-19 était-elle prévisible ?

Oui et les conditions sont réunies pour qu’il y en ait d’autres. La faune sauvage est un réservoir de virus très important, dont la plupart sont encore inconnus. Plus on multiplie les contacts entre la population humaine et les animaux, plus on augmente le risque qu’un virus qui a muté puisse faire le saut de l’animal à l’homme et le rende malade. Or, aujourd’hui, les forêts sont traversées par des routes, on y construit des lotissements. De nouveaux espaces sont conquis en défrichant pour l’expansion de l’agriculture. Ces perturbations de l’environnement favorisent les contacts avec des animaux sauvages. Certes, il y a toujours eu des chasseurs ou cueilleurs qui tombaient malades ...

POUR ALLER PLUS LOIN