Mobilité

Coronavirus : la pratique du vélo est-elle permise ou interdite ?

Par • Club : Club Techni.Cités

Le coordinateur interministériel pour le vélo, Thierry du Crest, est venu préciser dans quel cadre la pratique du vélo pouvait s'effectuer en ces temps de confinement. Une clarification bienvenue alors que les positions de la Fédération des Usagers de la Bicyclette et de la Fédération française de cyclisme étaient dissonantes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En cette période de confinement, le sujet de la pratique autorisée des activités sportives fait débat, provoquant notamment la colère de ceux qui voient courir nonchalamment des joggeurs dans les centres villes. Le Premier ministre a d’ailleurs précisé hier, lors du journal de 20h de TF1, dans quel cadre cette activité pouvait s’effectuer, en le réduisant à une distance de 1 km autour de chez soi et une durée maximale de une heure. Mais qu’en est-il du vélo ? Peut-on encore enfourcher sa bicylette, et si oui, dans quelles conditions ?

« Roulez chez vous »

A en croire la Fédération française de cyclisme, la pratique du vélo serait à proscrire, comme en témoignage ce slogan qu’elle a lancé : « Sauvez des vies, roulez chez vous ». La FFC précise sa position dans un communiqué : « la pratique du sport cycliste communément admise n’entre pas dans les conditions prévues au décret et constitue donc une infraction susceptible de verbalisation. En effet, ces conditions de proximité et de temps court sont antinomiques avec les notions d’entraînement du sport cycliste basées sur des notions de distance et de temps prolongé. Toute pratique du sport cycliste, même individuelle, doit donc être momentanément proscrite ». Et la FFC estime de conclure « qu’il est bien évidemment de la responsabilité de chacun d’appliquer strictement ces mesures ».

La solution la plus sure pour se déplacer

Autre son de cloche du côté de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), qui représente non pas les pratiquants sportifs de cette discipline mais les utilisateurs de ce mode de déplacement. Son conseil d’administration réuni (à distance) le 14 mars 20 estime en effet que « l’usage du vélo est la meilleure solution pour de nombreux déplacements (…) y compris en termes de lutte contre le Covid-19 », tout en rappelant qu’il faut réduire ses déplacements autant que possible et se limiter à ceux indispensables. « La bicyclette permet par exemple aux soignantes et aux soignants de respecter leur distanciation en leur évitant les transports en commun, tout en effectuant une activité physique minimale bénéfique autant à leur santé mentale que physique », explique la FUB dans son communiqué.

La position du gouvernement

Finalement, c’est Thierry du Crest, coordinateur interministériel du vélo, qui est venu siffler la fin du match et préciser la position de l’Etat sur ce sujet, dans un message posté le 23 mars sur le réseau Linked in expliquant la vision du ministère de l’Intérieur. Il confirme ainsi que la pratique du vélo en tant que « moyen de déplacement » est autorisée, et qu’elle est interdite lorsqu’il s’agit « d’une activité physique ». Il faut bien évidemment que l’utilisateur soit porteur d’une attestation de déplacement dérogatoire dûment renseignée, en cochant suivant le cas la case :

  • déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail (sur justificatif permanent) ou déplacements professionnels ne pouvant être différés ;
  • déplacements pour effectuer des achats de première nécessité dans des établissements autorisés ;
  • déplacement pour motif de santé ;
  • déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants ;

Des pistes cyclables injustement fermées

Cette clarification semble d’autant plus nécessaire que des autorités publiques ont décidé de fermer des pistes cyclables, mettant en danger ceux qui doivent continuer à se déplacer, comme les personnels soignants ou les salariés exerçants des missions d’importance vitale (agents des services de l’eau, l’énergie, les transports, les déchets) ou stratégiques (employés des magasins alimentaire, etc…), puisqu’ils doivent se reporter sur la chaussée avec les véhicules. C’est le cas notamment de la Préfecture de l’Essonne, qui a fermé une piste cyclable sur la commune de Verrières-Le-Buisson, le maire allant dans lui aussi dans le sens erroné de cette interprétation des conditions de confinement.

Commentaires

28  |  réagir

29/03/2020 05h59 - DUBOIS

Bonjours, je suis un ancien opéré d’une prothèse totale du genoux en 2015.
Donc,le vélo que je pratique regulierement.
Maintenant,je roulais paisiblement à Mandelieu,soudain une patrouille de Gendarmem’adjointe à regagner mon domicile,je leurs fait remarquer que je suis à 1km de mon domicile.
Il m’ont déclaré que la pratique du vélo est interdite.
Je suis rentré à mon domicile
Mais je suis très supris des décisions du gouvernement .
Nous cache t’il encore quelque choses?

Signaler un abus
29/03/2020 05h17 - 62anquetil

mon vélo est ma drogue est dans le mème temps une thérapie ( j’ai fait une grave déprèssion et j’ai mis 6 ans pour en guérir).le maire de mon village m’a proposé
1 circuit de 1km mais le top pour avoir un accident.j’appelle ce monsieur un irresponsable
certaines personnes en profitent pour faire leurs courses 3 fois par jours dans différents magasins.je suis dégouté et honteux d’ètre français.
VIVE LA BELGIQUE

Signaler un abus
29/03/2020 02h06 - Gaël

L’incompétence de ce gouvernement n’a d’égal que le fayotage de certaines fédérations .
Le pire c’est que le ministère du sport vous recommande vos propres escaliers pour faire du sport .
Pense t-il réellement que monter et descendre ses escaliers 10 fois plus que d’habitude est moins dangereux que de pratiquer le vélo sur une route quasi déserte dans un rayon d’un km autour de chez -soi
Au fait un communiqué (voir le décret du coordinateur des sports) publié sur un réseau a-til valeur de décret, autrement dit puis-je continuer à pratiquer le vélo autour de chez moi comme l’attestation dérogatoire me l’autorise ?

Signaler un abus
29/03/2020 01h05 - anquetil62

habitant un petit village près d’Arras il m’est impossible de soumettre au nouveau décrét (monsieur le maire m’a suggéré un circuit dans le village de 1 km
idéal pour une sortie en famille) ,mais idéal pour un sportif qui souhaite avoir un accident grave et si ça arrive je vais le mettre en justice.
je me suis fait arrèter par les gendarmes qui ne portaient ni de masque,ni de gants et le vélo m’est recommandé pour ma santé

Signaler un abus
29/03/2020 10h55 - Cat83

Vététiste assidue, je subis l’interdiction du vélo sur les chemins, comme tout le monde j’imagine… J’habite une copro, très peu habitée en ce moment, où il y a un terrain assez grand. Je fais le tour jusqu’à ce que j’arrive à 10 kms, en rond, un coup d’un côté, un coup de l’autre,….je ne croise personne. C’est mieux que rien. Mais, je me demande: est ce que j’ai le droit? La police peut elle me verbaliser si elle rentre dans ma copro ( privée)?

Signaler un abus
29/03/2020 07h04 - Nolann

J’habite dans le 16e arrondissement, non loin de Porte Dauphine et du coup du bois de Boulogne, après 2 jours sans être sorti de chez moi, j’ai voulu prendre l’air. J’ai compléter mon attestation avec l’heure de depart, j’avais une photocopie de mon passeport et j’avais au préalable calculé la distance, le bois est à -de 1km…je me suis pris une amende de 135€ parce que je faisais du vélo dans le bois! Le policier « à vélo » n’a voulu rien entendre et m’a verbalisé. Si ils veulent verbaliser à tout va pour ça, l’état n’avait qu’à préciser à la TV à chaque nouveau décret que c’est interdit ou l’écrire noir sur blanc en quelque part!!!

Signaler un abus
28/03/2020 11h25 - Beno

S’il n’y a pas de note, de circulaire, d’ordonnance, de décret ou de loi publié au Bulletin Officiel (BO) qui vient interdire expressément la pratique sportive du vélo dans un rayon de 1km de son domicile et dans le cadre du confinement au même titre que la pratique du jogging ou la marche de manière individuelle, alors nul ne peut déroger ou interpréter la loi pour contraindre ou interdire cette pratique sportive du vélo.

Signaler un abus
28/03/2020 07h14 - Luiji

Effectivement c’est du grand n’importe quoi ! Lors d un contrôle j’ai demandé aux deux gendarmes pour ce qui concerne les déplacements à vélo…ils n’étaient pas d accord entre eux… Ils ont fini par me dire que l utilisation du vélo était tolérée pour TOUT sauf pour faire du sport…l amateurisme de ce gvnt m afflige. Il faudra s en souvenir messieurs dames.

Signaler un abus
28/03/2020 06h31 - HOUDINET ALAIN

Bonjour,
Est-il normal que cette notion de déplacement ou entrainement ne soit pas précisée sur l’attestation proposée par le Ministère de l’Intérieur ? Certes nul n’est censé ignoré la loi mais comme elle change en fonction de la situation, il n’est pas normal d’être obligé de consulter Linked pour connaître l’avis d’un illustre inconnu. Si je suis verbalisé en vélo à moins d’un kilomètre de mon domicile, je contesterai l’infraction relevée à mon encontre devant les tribunaux et je gagnerai car il y un vide juridique.
Que doit-on penser de ces accrocs de cannabis qui font la queue dans la rue pour se ravitailler ?

Signaler un abus
28/03/2020 05h24 - Herr Hess

Nous sommes nombreux en zone rurale à pouvoir faire du VTT ou du vélo de route en restant à moins d’un kilomètre de chez soi sur un circuit pouvant en développer environ 4 fois plus. En tant qu’ancien compétiteur j’ai souvent pratiqué ce genre d’entraînement, très bénéfique sur le plan physique et permettant de concilier vie familiale et activité physique par exemple. En l’occurrence en pédalant seul, on ne risque pas de contaminer grand monde et il va s’en dire qu’en ces temps anxiogènes, le sport est et demeure un excellent exutoire qui permet de rester lucide et de garder son sang-froid; certains de nos élus devraient peut-être en faire davantage, de sport…

Signaler un abus
28/03/2020 05h01 - Gégé

Près de chez moi, j’ai un débit de tabac qui ne désempli pas de clients venant, en très grande majorité, … en voiture.
Le moment n’est-il pas venu d’encourager la pratique du vélo ? (évidemment pas le VTT de montagne, ou de faire 50 km quand on n’a plus fait de vélo depuis dix ans!!!)
Pas de risque, amélioration de l’immunité, lutte contre le surpoids, etc… que des avantages
En Allemagne, les autorités encouragent la pratique du vélo. Mais il est vrai que les allemands sont nuls dans la lutte contre Covid 19… C’est quoi déjà le nombre de morts en Allemagne par rapport à la France ???

Signaler un abus
28/03/2020 04h47 - Jean-Luc

Je rejoints les nombreux avis qui mettent en cause dans les règles du confinement l’interdiction de la pratique du vélo dans le cadre d’un exercice physique; certes l’argument de dire que compte tenu du risque de chute et donc de voir une intervention en plus à traiter aux urgences qui déjà sont à saturation est louable mais l’on peut également être victime d’un accident domestique chez soi ou pire…De la même manière l’on peut se poser la question de pourquoi ne pas confiner totalement les profils à risque, les personnes âgées et/ou celles souffrants de certaines pathologies et laisser libre choix aux autres sachant que le virus n’est pas forcément plus « agressif » qu’une grippe saisonnière envers les personnes en bonne santé. Force est de constater que la France n’est pas la seule à avoir un système de santé défaillent, dans cette crise il se pourrait que le gouvernement aie fait le choix d’une solution qui soit plus nocive que le virus lui même comme l’a fait remarquer Donald Trump.

Signaler un abus
28/03/2020 12h02 - Wilson Philippe

Et faire du vélo en faisant plusieurs fois le tour de son pâté de maison ou lotissement, dans un rayon de moins d’un km de son domicile en n’excédant pas une heure ?

C’est possible à pied, en joggant mais pas en vélo???

Mesdames Messieurs un peu de cohérence s’il vous plait

Signaler un abus
27/03/2020 11h24 - Marithe

Je préfère nettement prendre mon Velo a assistante électrique plutôt que de croiser des personne courant ou marchant , c’est moins risqué .

Signaler un abus
27/03/2020 08h44 - philippe

depuis 2017 je fais le trajet Dunkerque Lille ou Lille Dunkerque en vélo 4 fois par semaine.
contrôle 8 fois sur le trajet Lille Dunkerque.
discourt différent entre police nationale, la police municipale, la gendarmerie.
autorisé par la police nationale, interdit par la municipale(disponibilité des horaires ), et si vous commencez à 21h rouler quand il fait noir .la gendarmerie faut changer les habitudes prendre le bus ou le train….

Signaler un abus
27/03/2020 07h11 - Cycliste indigné

Oui, il y a un racisme anti-cycliste.
Oui les instances qui nous représentent nous ont trahis.
L’Allemagne encourage la pratique du vélo « Le risque de contamination à vélo est quasi nul », a confirmé le porte-parole de la fédération des pneumologues d’Allemagne, Michael Barczok qui ajoute la pratique du vélo est aussi un bon moyen de prévention car « il permet au système respiratoire d’être bien ventilé et mieux alimenté en sang »
Rejoignez nous sur Facebook @cyclistesindignezvous

Signaler un abus
27/03/2020 02h07 - Marietje59

Je trouve cette position honteuse et sans fondement. Il n’y a pas de risque de contamination, surtout pour ceux qui habitent en pleine campagne. Nous habitons près de la Belgique où il est permis de faire du vélo dans un rayon de 20 km de son domicile.

Signaler un abus
27/03/2020 02h04 - Maitre Jocelyne

Nous sommes nombreux à ne pas comprendre pourquoi il ne serait pas autorisé à faire du vélo en tant qu’activité physique alors qu’il est possible de marcher ou courir !
Faire du vélo à la campagne par exemple ne présente aucun risque de propagation, dans la mesure où nous continuons à respecter les distances de sécurité. Nous habitons près de la Belgique où cette activité est autorisée dans un rayon de 20 km du domicile ! Il serait temps qu’une position claire et cohérente puisse être prise à ce sujet.

Signaler un abus
27/03/2020 11h21 - Lafr2009

Mr CASTANER nous dit que l’on peut faire du vélo . De l’autre on nous l’interdit . C’est le flou total . Il faudrait une mise au point claire de notre ministre des sport . Dans nos campagne se limiter à 20 kms à la ronde ne gênerait personne et de plus sans les automobilistes on serait plus en sécurité . Mon chirurgien m’a interdit de courir et m’a conseillé le vélo ou la natation , même marcher me ruine les genoux . Alors on est condamné à se faire chier moi qui roule 1200 kms / mois . C’est sur cela est certainement mieux d’aller au supermarché tous les jours faire la queue pendant des heures pour faire ses courses et côtoyer des personnes dont l’hygiène de certaines laisse à désirer . Je vous laisse méditer sur le sujet .

Signaler un abus
27/03/2020 11h00 - Laureline

C’est ça! Depuis quand la FFC fait la loi.

Il est indiqué, « à l’exclusion de toute pratique sportive collective ».

Qui peut m’empêcher légalement, à faire du vtt pendant une heure et à 1 km max de chez moi?

Signaler un abus
27/03/2020 09h13 - mv 37

Incroyable!!! Monsieur de Crest communique sur le site Linked in! pourquoi pas sur le site de Madame Irma! J’ai failli prendre une contravention car j’ignorais ce positionnement scandaleux! effectivement, j’aimerais qu’on m’explique scientifiquement la différence entre courir seul et faire du vélo seul???? ah oui, je sais, il faut bien trouver des palliatifs au manque de recettes des radars routiers!Gouvernement incompétent et criminel qui interdit tout sauf le premier tour des élections!!!!

Signaler un abus
27/03/2020 12h01 - Soniaebo

Se déplacer à vélo est sûrement le moyen le moins risqué par rapport au Coronavirus. Ce serait absurde de l’interdire.
Le métro est un moyen bien plus risqué avec tout ce que l’on touche. Le vélo a tous les avantages, la distanciation avec autrui, ça détend et aide à supporter le confinement, c’est une bonne activité physique individuelle…ce moyen de déplacement devrait se développer pendant le confinement…. L’ interdire va à l’encontre de toute logique. A moins que la seule raison ne soit de chercher à verbaliser à tout va, sans raison, pour racketter la population.

Signaler un abus
26/03/2020 06h29 - SINTUREL

Effectivement c’est une honte que de prendre de telles décisions sans les afficher clairement… Je ne parlerais pas de la FFC et de la FFCT qui visiblement sont au sommet d’un fayotage idiot.
Personnellement j’ai établi un parcours dans la zone d’un KM que le décret autorise et compte bien le faire tous les jours !

Signaler un abus
26/03/2020 04h44 - ouaibman

Je suis effaré de telles décisions contradictoires et dangereuses pour ceux qui se déplacent à bicyclette, pour ne pas encombrer les rues, les routes et les autoroutes surfréquentés de leurs voitures polluants notre air, si rare et si cancérigène, soit pour aller travailler, soit faire leurs courses, soit aller chez le médecin, soit amener leurs enfants en crèche ou garderies mais surtout pas pour faire le Tour de France qui n’a rien à voir avec la bicyclette, on est bien d’accord !!!

Même les associations qui se disent défendre la bicyclette ne sont pas d’accord, on marche sur la tête à réfléchir comme des politiques, des élus qui n’y connaissent rien et sont mis en place plusieurs mandats avec des taux de participation minables qui devraient annuler des résultats si trompeurs avec de telles fausses performances que l’on accepte encore depuis + de 70 ans en France.

Signaler un abus
26/03/2020 11h49 - bernard

Monsieur le coordinateur peut-il m’expliquer pourquoi le jogging est permis et pas le vélo. Le décret ne le précise pas et on ne trouve pas cette information sur les sites ministériels. La majorité des gens n’est pas au courant, c’est parfaitement honteux

Signaler un abus
25/03/2020 06h50 - luc

Bonjour,
Je suis confiné rue Boileau dans le 16éme –
puis je allé en velo à assistance électrique à mon appartement ( actuellement en travaux )
situé à BOULOGNE 92100 – rue Vauthier – pour relever mon courrier .
cela représente : 3kms A et R .

Cordialement

Luc DUTHOIT

Signaler un abus
25/03/2020 03h55 - Evelynn R.LERAY

les décisions sont prises par des gens des villes aux « mains blanches » qui ne savent pas que l’on ne monte pas le mur d’une maison par télétravail et qui ne savent pas non plus que faire du vélo à la campagne, tout/e seul/e est plus sûr que d’aller au travail à l’usine ou sur un chantier. C’est de l’improvisation à la semaine, ce n’est pas réfléchi, ça va dans le sens du répressif sans justification, c’est de l’amateurisme et certainement pas le travail de gens habilité à gouverner. C’est la décadence de ce pouvoir politique.

Signaler un abus
25/03/2020 12h11 - Nicholas

Je ne suis pas d’accord. Le décret est publique mais ce n’est pas aux gens de chercher sur linkedin pour une réponse claire concernant l’usage du velo pour faire du sport individuel. En plus, l’avis d’un fonctionnaire n’est pas la loi. Je vais faire du vélo et si je me fais verbalisé je vais le contester.

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

A l'heure du confinement, comment organiser le télétravail avec les agents du secteur public

de La Rédaction de La Gazette

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP