Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Numérique

Numérique vert : « Il est important de ne pas appliquer de recettes de cuisine »

Publié le 01/04/2020 • Par Laura Fernandez Rodriguez • dans : France

aménagement smart city
adobe stock
Hugues Ferrebœuf, chef de projets pour The Shift Project, think tank français qui plaide pour décarboner l’économie, insiste sur la nécessité, pour la collectivité, de réaliser un diagnostic précis de son empreinte carbone.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Quand le numérique passe au vert

Comment les collectivités s’emparent-elles de la question de l’empreinte environnementale du numérique ?

Aujourd’hui, on constate une prise de conscience généralisée autour de l’empreinte carbone du numérique et du fait qu’elle peut devenir problématique. Sur ce point, les collectivités ne sont pas vraiment plus en retard que d’autres organisations. Cette connaissance est le préalable à tout plan d’actions, car tout un chacun doit contribuer et donc être a minima informé. Pour autant, le premier enjeu réside dans la réalisation d’un audit. Cela nécessite quelques semaines de travail et permet de savoir comment l’empreinte carbone se répartit. Le risque, sinon, est d’appliquer des recettes de cuisine plutôt que s’attaquer aux sujets prioritaires. Il faut, de toute façon, en amont, intégrer la préoccupation de sobriété numérique au niveau des applicatifs et des processus de fonctionnement des architectures.

Quels exemples concrets permettent de bien saisir les enjeux ?

On voit fleurir dans certaines collectivités de grands

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Numérique vert : « Il est important de ne pas appliquer de recettes de cuisine »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement