logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/670506/en-periode-de-transition-electorale-les-dg-tiennent-le-cap/

MANAGEMENT
En période de transition électorale, les DG tiennent le cap
Julie Krassovsky | A la Une RH | France | Toute l'actu RH | Publié le 24/03/2020

Les directions générales des services rassurent leurs équipes en se préparant parfois à une recomposition politique inédite qui suivrait le scrutin municipal et communautaire.

« En période d’élections municipales, il faut avant tout être ambassadeur du long terme tout en réarmant les agents sur leurs compétences. Ce qui est loin d’être simple », prévient Claude Soret-Virolle. La directrice générale adjointe du centre interdépartemental de la grande couronne d’Ile-de-France (1 000 collectivités et établissements affiliés, 45 000 agents concernés) ne croit pas si bien dire. A Vichy communauté (39 communes, 600 agents, 82 500 hab., Allier), ces dernières semaines, le directeur général des services (DGS), Yvonic Ramis, défend plus que jamais cette posture de non-ingérence des services dans les affaires municipales. Particulièrement exposé, son département juridique croule parfois sous les sollicitations. « J’ai fait passer une note sur le sujet : dès que la question émane d’un élu communautaire, elle doit transiter par le secrétariat général et, donc, par moi. »

Incertitude sur les projets en cours

Cette période de transition est également source d’incertitude en interne pour l’avenir des projets en cours. Rémy Berthier, aujourd’hui responsable administratif et financier de la ville et de l’eurométropole de Strasbourg (33 communes, 7 000 agents, 491 400 hab.), a vécu, en 2014, une évolution assez nette des orientations de la ville d’Oberhausbergen (85 agents, 5 400 hab., Bas-Rhin) où il était DGS.

Après vingt-cinq ans d’une politique incarnée par le même maire, tous les projets avaient été revus par le nouvel exécutif. « On nous a ...

POUR ALLER PLUS LOIN