Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Languedoc-Roussillon. Les policiers municipaux nîmois menacent de perturber la visite de Nicolas Sarkozy

Social

Languedoc-Roussillon. Les policiers municipaux nîmois menacent de perturber la visite de Nicolas Sarkozy

Publié le 09/01/2009 • Par Jean Lelong • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les policiers municipaux nîmois ont déposé un préavis de grève pour les 13 et 14 janvier 2009. Les deux dates n’ont pas été choisies au hasard. La première est celle de la visite annoncée de Nicolas Sarkozy, qui présentera ce jour-là à Nîmes ses voeux au monde de la culture, la seconde sera marquée par les voeux du maire au personnel municipal.
Cette grève annoncée, qui fait suite à un premier arrêt de travail le 7 janvier, a pour objet principal un projet de réaménagement des horaires de la police municipale. Alors que les policiers opèrent actuellement par roulement de 7 heures à 13 heures et de 13 heures à 20 heures, la ville souhaite créer une troisième équipe qui interviendrait de 17 heures à 24 heures. «Depuis vingt ans, les horaires sont restés les mêmes alors que la délinquance a évolué, plaide Richard Tibérino, adjoint au maire délégué à la sécurité. Mais lorsque j’évoque cette réorganisation, je me heurte à un mur».
Les agents assurent, de leur côté, ne pas être hostiles au principe d’une modification des horaires mais demandent une contrepartie financière, justifiée par le travail en heures de nuit et par une dangerosité jugée plus importante. Ils demandent également à ce que les missions de la nouvelle équipe soient clairement définies. «Nous soupçonnons l’administration de vouloir mettre en place cette équipe pour assurer la sécurité lors de la fermeture de deux centres commerciaux, indique Jean-Luc Pena, secrétaire du syndicat FO de la ville de Nîmes. Les policiers municipaux n’ont pas vocation à servir de vigiles pour les supermarchés. Ils sont au service de l’ensemble de la population».

Revalorisation de la prime de fonction
Autre revendication : les policiers nîmois réclament la revalorisation de 18 à 20 % de leur prime de fonction, promise par une délibération municipale. «Cette revalorisation aurait dû intervenir en septembre 2008, admet Richard Tibérino, mais un jugement du tribunal administratif, invalidant le régime indemnitaire de la ville, nous empêche de réaliser cet ajustement dans l’immédiat». Enfin, les agents dénoncent une dégradation de leurs conditions de travail. «Les effectifs de la police municipale ont presque doublé en l’espace d’un mandat mais les moyens matériels n’ont pas suivi, commente Jean-Luc Pena. Les véhicules sont vétustes et en nombre insuffisant, il y a une arme pour trois policiers et les locaux sont exigus». «Tout ne va pas aussi vite que nous le souhaiterions mais beaucoup de choses ont été faites depuis 2001», plaide Richard Tibérino.
Dans l’espoir de désamorcer le conflit, la ville devait adresser en fin de semaine un courrier à chacun des 134 agents, proposant notamment que leurs représentants soient reçus par l’élu délégué à la sécurité et par le directeur de cabinet du maire. Mais après le 13 janvier.

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Languedoc-Roussillon. Les policiers municipaux nîmois menacent de perturber la visite de Nicolas Sarkozy

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement