Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances

Centre. Budget 2009 : Blois adopte un budget «prudent et rigoureux»

Publié le 09/01/2009 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Actualité Club finances, Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Avec 95 millions d’euros (75 en fonctionnement et 20 en investissement), le budget primitif de la ville de Blois (Loir-et-Cher) voté le 18 décembre 2008 affiche un léger retrait par rapport à 2008.
Ce recul (96,5 millions d’euros en 2008) s’explique d’abord par une pause de la section d’investissement qui passe de 22,5 millions d’euros à 20,1 millions d’euros cette année. Pour son premier budget, le nouveau maire Marc Gricourt (PS) a voulu afficher de la prudence et une certaine rigueur notamment des dépenses de fonctionnement qui ne progresseront que de 1,68%, à peine plus que les recettes (+1,34%).
Plusieurs objectifs avaient été fixés à ce budget :

  • Ne pas dégrader le niveau d’épargne
  • Conserver une capacité de désendettement inférieure à 8 ans
  • Maîtriser les dépenses.

Face à une très légère progression des recettes fiscales et à une stagnation de la Dotation globale de fonctionnement (DGF) (15,7 millions d’euros soit +1,2%), la ville a tout à la fois choisi de maintenir les taux de fiscalité locale et de réduire son montant d’emprunt (6,8 millions d’euros en recul de 8,15%).
Malgré tout, l’autofinancement sera en léger recul de 1,45% tandis que la dette va poursuivre sa progression (61,7 millions d’euros, +2,9%) tout en étant placée sous surveillance puisque seuls 22,3% des emprunts ont été souscrits à taux fixes. Les dépenses d’investissements (14,5 millions d’euros) accusent une baisse de 15% avec un recentrage sur quelques priorités comme l’éducation, le patrimoine et l’environnement.
Un effort significatif va être porté sur la rénovation des quartiers urbains au nord de la ville. Après trois millions d’investissements en 2008, l’effort va être porté à 5 millions durant les prochaines années notamment pour reconstruire des logements. Au total, la ville projette d’investir 90 millions d’euros en 6 ans contre 100 millions lors du précédent mandat. La marge de manoeuvre budgétaire de la ville pourrait venir, en partie, du plan de relance de l’Etat avec éventuellement 1,5 millions d’euros de remboursement anticipé du FCTVA.

marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Centre. Budget 2009 : Blois adopte un budget «prudent et rigoureux»

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement