Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Entretien] Décentralisation

Richard Ferrand : « Le contrôle de légalité est infantilisant »

Publié le 25/03/2020 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

Richard Ferrand, president du groupe La Republique en Marche 28/01/2018
Le Tellec/ABC/Andia
Dans un essai vif et original, « Nos lieux communs », le Président de l'Assemblée nationale s'en prend aux travers de l'Etat et de certains élus locaux. Richard Ferrand plaide pour que la répartition des dotations soit décidée à l'échelle régionale et intercommunale. Disruptif.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Comment gouverner un pays où il existe 258 variétés de fromage ? Le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand (LREM), s’attaque à la question clé du général de Gaulle. Dans un essai vif et original, « Nos lieux communs », il s’en prend notamment aux travers de certains élus, plus portés sur le soutien aux entreprises du BTP qu’à la satisfaction des besoins sociaux de leurs administrés. Une histoire pratiquement aussi ancienne que les mairies.

Et Richard Ferrand de rappeler le récit haut en couleur de Gabriel Chevallier dans « Clochemerle » en 1934 : l’édile Barthélemy Piéchut y construit un urinoir à deux places. Un « investissement d’avenir », ironise Richard Ferrand. Il arrive aussi que les collectivités soient en proie à des réflexes de corps, pointe l’ancien conseiller général du Finistère. Elles ne veulent surtout pas disparaître. On ne demande pas « à une dinde de rédiger le menu du réveillon », ironise Richard Ferrand.

Ce patriotisme de clocher nourrit aussi une concurrence territoriale. Un phénomène entretenu par l’Etat à coups d’appels à projets. Une gouvernance à distance qui favorise presque toujours les plus grosses structures, davantage dotées en expertise ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

  • « Nos lieux communs, petit traité républicain à l’usage des démocrates », éditions de l’Aube, janvier 2020.
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

A l'heure du confinement, comment organiser le télétravail avec les agents du secteur public

de La Rédaction de La Gazette

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Richard Ferrand : « Le contrôle de légalité est infantilisant »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement