Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[INTERVIEW] ENVIRONNEMENT

« Il existe encore un décalage entre le monde agricole et les collectivités sur le zéro phyto » – Eric Landot

Publié le 25/03/2020 • Par Léna Jabre • dans : Actu Expert, actus experts technique, France

EŽric landot
Patricia Marais/La Gazette
Eric Landot, avocat et fondateur du cabinet Landot et associés, porte un regard critique sur l’actualité de l’interdiction de l’épandage de pesticides à proximité des cours d’eau, après quelques décisions récentes du juge parfois contradictoires.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Que dit le juge sur l’épandage des pesticides aux abords des cours d’eau ?

Plusieurs jugements et arrêts se sont penchés sur le respect des règles d’épandage. Pour rappel, l’arrêté du 4 mai 2017 (1) interdit l’épandage de pesticides et autres produits phytosanitaires aux abords de tous les points d’eau identifiés comme tels sur les cartes 1/25 000 de l’IGN. Et il incombe à chaque préfet de définir la cartographie correspondant à cette interdiction. Le juge a censuré tous les cas où les préfets ont retenu une interprétation étroite de cette obligation : par exemple, le juge du tribunal administratif de Montpellier a annulé (2) l’arrêté du préfet de l’Aude qui n’avait pas inclus dans sa cartographie certains éléments du réseau hydrographique (des canaux et des fossés). Il faut donc que le ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Domaines juridiques

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Jumeau numérique : comment la maîtrise des données territoriales sert-elle la transition écologique ?

de Egis

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Il existe encore un décalage entre le monde agricole et les collectivités sur le zéro phyto » – Eric Landot

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement