Santé publique

Les maires de l’agglomération rémoise signent une convention avec les opérateurs de téléphonie mobile

| Mis à jour le 22/07/2013
Par • Club : Club Techni.Cités

Cette charte, conclue le 25 mai 2011, permettra de mieux informer la population sur les projets d’implantation d’antennes relais sur les bâtiments publics.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le 25 mai, les six maires de l’agglomération rémoise ont signé une « charte sur les ondes électromagnétiques » avec les quatre opérateurs de téléphonie mobile : Orange, SFR, Bouygues et Free.
Ce document a pour objectif d’organiser l’information de la population à propos des projets d’implantation d’antennes relais sur les bâtiments publics telles les écoles.

La nouvelle charte, qui actualise celle qui avait été signée en avril 2004, tient compte en particulier du Guide des relations entre opérateurs et communes publié en 2007 et de l’arrivée sur le marché d’un nouvel opérateur, en l’occurrence Free. Signée à l’origine par la seule ville de Reims, elle implique désormais les cinq autres communes membres de Reims Métropole.

Obligations réciproques – Destinée à « rassurer les habitants sur les risques de nuisances », la charte comporte des engagements réciproques. Les opérateurs devront notamment établir un état des lieux des installations radioélectriques dans les communes, informer celles-ci de tout projet d’implantation et réaliser chaque année une évaluation du niveau de champs électromagnétiques. Ces mesures seront effectuées par des bureaux de contrôle indépendants, financées par les opérateurs et mises en ligne sur le site www.cartoradio.fr.

Pour leur part, les villes signataires s’engagent à diffuser toutes les informations relatives aux établissements particuliers (établissements scolaires, crèches…) et à informer les opérateurs de toute nouvelle décision à portée réglementaire concernant la protection des espaces publics.

Les deux parties s’informeront mutuellement des requêtes, plaintes ou réclamations formulées par les riverains. Elles rechercheront ensemble les futurs emplacements d’antennes. Le public sera informé par voie d’affichage et de dossiers consultables en mairie, voire par des réunions d’information.

La charte a une durée de trois ans reconductible tacitement par périodes successives d’un an.

Commentaires

1  |  réagir

02/06/2011 06h11 - jane

comment peut-on imaginer implanter des antennes relais sur le toit des écoles avec les risques potentiels pour la santé des enfants? Le fait d’être joingnable à tout mement est-il plus important que la santé de nos enfants?

Cette charte va-telle les protéger!

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Une nouvelle route durable et connectée

    Un appel à projets baptisé RD993 Lab, lancé en mars 2019 par le département des Hauts-de-Seine, en partenariat avec Paris La Défense et le Cerema, a retenu quatre solutions innovantes pour fluidifier et sécuriser le trafic de la route du futur. ...

  • Votre actu juridique du 23 au 29 juillet 2021

    Notre sélection de textes officiels et réponses ministérielles intéressant les cadres de la filière technique, publiés par le Club Techni.Cités et sur Lagazette.fr entre le 23 et le 29 juillet 2021. ...

  • Une cyberattaque coûte 550 000 euros à la ville de Chalon-sur-Saône

    Lors du conseil municipal du 20 juillet, le maire de Chalon-sur-Saône a annoncé le coût de la cyberattaque subie par la ville et la communauté d'agglomération en février dernier. Plusieurs embauches sont en cours. ...

  • Trois parcelles à gestion écologique garantie

    CDC Biodiversité a souscrit avec deux communes et un privé du Rhône une obligation réelle environnementale qui engage les protagonistes à une gestion écologique des trois parcelles concernées. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP