Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Propriété intellectuelle

Que peuvent faire les communes pour protéger leur nom ?

Publié le 17/03/2020 • Par Léna Jabre • dans : Réponses ministérielles

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Réponse du ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales : Le décret n° 2015-671 du 15 juin 2015 prévoit la procédure d’alerte des collectivités territoriales et des établissements publics de coopération intercommunale sur les dépôts de marques auprès de l’institut national de la propriété intellectuelle (INPI).

Ce décret s’inscrit dans le cadre de l’article L. 711-4 du code de la propriété intellectuelle (CPI) modifié par la loi n° 2014-344 du 17 mars 2014, qui dispose que « ne peut être adopté comme marque un signe portant atteinte à des droits antérieurs, et notamment : (…) h) Au nom, à l’image ou à la renommée d’une collectivité territoriale ».

Les articles L. 712-2-1, D-712-29 et D. 712-30 du CPI détaillent cette procédure d’alerte.

Elle permet à une commune de demander le refus d’enregistrement d’une marque auprès de l’INPI. Au-delà de ce processus d’alerte, et conformément à l’article L. 711-4 du CPI, une commune peut agir contre une marque d’ores et déjà enregistrée.

En effet, une commune a qualité pour agir en vue de défendre l’usage de son nom (Tribunal de grande instance de Caen, 25 janvier 1989, Commune d’Arromanches contre association d’Arromanches).

Une commune a également la possibilité, sur le fondement de l’article 1382 du code civil, de demander réparation d’un trouble manifestement illicite en raison d’un risque de confusion dans l’esprit du public (Cour de cassation, chambre commerciale, 10 juillet 2012, n° 11-21919, Commune de Marmande contre société Dataxy). Une stratégie commerciale visant à priver une commune, ou ses administrés, de l’usage de ce nom nécessaire à leur activité entache de fraude le dépôt d’une marque.

De plus, l’atteinte portée à la réputation de la commune par une telle stratégie frauduleuse est un motif d’annulation d’une marque (Cour d’appel de Paris, 5 mars 2019, n° 17/04510, Laguiole). Ainsi, le décret n° 2015-671 du 15 juin 2015 s’insère dans un ensemble de dispositions légales et réglementaires, telles qu’actualisées par la loi n° 2014-344 du 17 mars 2014.

Ces dispositions, complétées par la jurisprudence, participent à la protection du nom des collectivités.

Domaines juridiques

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

A l'heure du confinement, comment organiser le télétravail avec les agents du secteur public

de La Rédaction de La Gazette

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Que peuvent faire les communes pour protéger leur nom ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement