logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/668757/lautoroute-de-leau-securise-lapprovisionnement-dans-le-nord-rural/

AMÉNAGEMENT
L’autoroute de l’eau sécurise l’approvisionnement dans le Nord rural
Géraldine Langlois | Innovations et Territoires | Régions | Publié le 31/03/2020 | Mis à jour le 18/03/2020

Longue de 200 kilomètres, une « dorsale » connecte à présent les réseaux d’alimentation en eau potable de 500 communes dans les Hauts-de-France.

A black plastic pipe with a blue strip to feed water to the hous

[Syndicat intercommunal d’eau et d’assainissement du Nord, 751 communes, 1,02 million d’hab.] L’autoroute de l’eau, que le Siden-Sian et sa régie, Noréade, ont achevée début≈2019, va sécuriser l’approvisionnement de 500 communes en cas de défaut de qualité (pollution) ou de manque d’eau sur certains captages. Quelque quinze champs captants sont désormais interconnectés et un maillage de canalisations y relie les unités de distribution locale pour 300 000 usagers. En cas de situation de crise, « les équipes peuvent, dans la journée, basculer par un jeu de vannes l’alimentation en eau sur un autre forage », explique Koffi Marcus Agbekodo, directeur général de Noréade.

Les élus des territoires concernés (Nord, Pas-de-Calais, Aisne et Somme) par des risques pouvant affecter la qualité et la quantité de l’eau disponible cherchent des solutions pour sécuriser l’approvisionnement. Mais, selon Koffi Marcus Agbekodo, il s’agit ici d’un projet « colossal », sur le plan géographique (200 kilomètres de long), financier (200 millions d’euros) et au regard des particularités du territoire impacté : 90 % des communes traversées comptent moins de 200 habitants. Rien que sur les 75 kilomètres du dernier tronçon, les canalisations traversent 600 parcelles appartenant à 120 exploitants agricoles…Autre particularité soulignée par le directeur général : « Tout a été géré en régie. Nous sommes maître d’ouvrage, exploitant, et nous disposons aussi de notre propre bureau d’études. Les élus et les services maîtrisent les choses de A à Z. » Le projet reflète par ailleurs le principe de solidarité intercommunale du syndicat dont découle la mutualisation de la ressource en eau ainsi que des investissements correspondants.

Episodes de sécheresse

« Quand l’idée à émergé, il y a trente ans, personne n’imaginait que les épisodes de sécheresse allaient

CHIFFRES CLES

Financement : 200 M€ sur trente ans financés à 80 % par Noréade, la régie du Siden-Sian, et à 20 % par l’agence de l’eau Artois-Picardie.


POUR ALLER PLUS LOIN