logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/668506/abstention-elus-du-1er-tour-triangulaires-ce-quil-faut-retenir-du-premier-tour/

ÉLECTIONS MUNICIPALES
30 000 maires élus dès le premier tour
Alexandre Léchenet | A la une | France | Publié le 16/03/2020 | Mis à jour le 19/03/2020

Le premier tour a été marqué par une forte abstention. Emmanuel Macron a annoncé le report du second tour. Mais 30 000 communes ont déjà élu un conseil municipal complet et 16,3 millions d'électeurs pourront se déplacer pour un second tour.

urne-election [1]

Une abstention très importante

Le contexte particulier de ces élections municipales, marquées par des mesures de confinement et de précautions importantes en raison de l’épidémie de coronavirus a eu raison de la participation. L’abstention a été très forte dans l’ensemble du pays, surtout pour un scrutin local. Sur l’ensemble du territoire, la participation atteint 44,6%, descendant jusqu’à 36,4% dans les villes de plus de 100 000 habitants.

30 000 maires élus au premier tour

Dans 30 125 communes, le conseil municipal est au complet après le premier tour. Dans les villes de plus de 1000 habitants, ça veut dire qu’une liste a obtenu plus de la moitié des suffrages ; malgré la forte abstention, toutes ces listes ont réuni plus d’un quart des inscrits en leur faveur. Ce qui signifie que pour deux-tiers des électeurs, soit un peu moins de 30 millions, il n’est pas besoin de se déplacer pour le second tour.

A la suite de ce premier tour, 165 conseils communautaires sont complètement renouvelés. Pour le millier restant, nouveaux et anciens élus se mêleront en attente du second tour.

La prime au sortant joue pour ce scrutin, comme pour les précédentes élections municipales : dans 20 600 communes, le maire sortant a été réélu dès le premier tour. Parmi les plus peuplées, Reims (Marne), Toulon (Var), Angers (Maine-et-Loire) ou Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) voient ainsi leur maire réélu. Il faut encore que cette élection soit confirmée par le vote du premier conseil municipal.

Un second tour dans 4 800 communes

Dans 3 336 communes de moins de 1 000 habitants, le conseil municipal n’est pas complet et nécessitera un deuxième tour pour le remplir.

Dans les communes de plus de 1000 habitants où un second tour est nécessaire, et avant que les listes ne fusionnent, on compte près d’un millier de triangulaires et 371 quadrangulaires. Dans 66 communes, plus de cinq listes ont dépassé les 10%. Prime au sortant, toujours : dans près de 600 communes, le maire sortant se retrouve en ballotage mais sort en tête du scrutin.

Dans six villes — Meyzieu (Rhône, 33 477 hab.), Bergerac (Dordogne, 26 833 hab.), Biarritz (Pyrénées-Atlantique, 25 404 hab.), Maisons-Laffitte (Yvelines, 23 669 hab.), Cuers (Var, 11 425 hab.) et Cabriès (Bouches-du-Rhône, 9 751 hab.) — six listes se sont qualifiées pour le second tour.

Lundi soir, Emmanuel Macron a adressé ses «salutations républicaines à l’ensemble des candidats élus au premier tour». Il a également annoncé le report du second tour des élections municipales, sans préciser de date. «Cette décision a fait l’objet d’un accord unanime», a-t-il précisé.

Correction : une première version de cet article avait oublié les communes de moins de 1 000 habitants dont le conseil municipal n’était pas complet dans les différents décomptes. Un oubli maintenant réparé.