Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Equipement

Voirie – Utilisation des ralentisseurs

Publié le 09/01/2009 • Par La Rédaction • dans : Réponses ministérielles

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

L’implantation de ralentisseurs sur la voie publique doit respecter certaines normes et est interdite dans certaines configurations à risque.
Les ralentisseurs de type dos d’âne ou de type trapézoïdal sont des dispositifs de surélévation de chaussée destinés à modérer la vitesse des véhicules en agglomération, dans un but de protection des usagers vulnérables vis-à-vis des véhicules motorisés. Le décret n° 94-447 du 27 mai 1994 stipule les conditions d’implantation de ce type de dispositif En particulier, l’implantation des ralentisseurs est interdite sur les voies dont la déclivité est supérieure à 4%, ainsi que dans les virages de rayon inférieur à 200 mètres et en sortie de ces derniers à une distance de moins de 40 mètres de ceux-ci. Ce sont des configurations à risques pour les usagers, où un ralentisseur de type dos d’âne ou de type trapézoïdal constituerait plus un facteur accidentogène qu’un dispositif permettant d’améliorer la sécurité routière. Dans ces zones où l’implantation d’un ralentisseur est interdite, il existe d’autres solutions pour diminuer les vitesses. C’est notamment le cas des plateaux, pour lesquels ces restrictions n’existent pas, et qui sont décrits dans le guide des coussins et plateaux établi par le Centre d’études sur les réseaux, les transports et l’urbanisme (CERTU) datant d’août 2000. Il est également possible d’implanter une chicane ou une écluse, moyennant des aménagements cohérents. Un guide sur les chicanes et les écluses en milieu urbain est en cours de rédaction au CERTU et paraîtra courant 2009.

Références

Question écrite de François Xavier Villain, JO de l'Assemblée nationale du 6 janvier 2009, n° 34055

Domaines juridiques

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Voirie – Utilisation des ralentisseurs

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement