Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité

Polices municipale et nationale : mêmes locaux, mêmes combats

Publié le 17/03/2020 • Par Nathalie Perrier • dans : Actu experts prévention sécurité, France, Innovations et Territoires

Police municipale Evry PM
© Bertrand Holsnyder
En plein essor, la mutualisation des locaux permet de renforcer la collaboration entre police municipale et police nationale. Elle concerne, pour l’heure, uniquement les policiers municipaux et les policiers nationaux faisant partie d’une même antenne locale. Les villes et l’Etat signent des conventions qui déterminent les conditions de partage des locaux, lesquelles varient selon les communes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Fini le temps où policiers municipaux et policiers nationaux se regardaient en chiens de faïence ? Désormais, les bras armés de la sécurité de l’Etat et des collectivités sont de plus en plus souvent amenés à travailler ensemble et, même, à vivre sous le même toit !
Depuis l’été dernier, les deux polices partagent les mêmes locaux à Sannois (Val-d’Oise). C’est aussi le cas à Anglet (Pyrénées-Atlantiques), où le poste de police commun a été inauguré en juin 2019 ; à Vélizy (Yvelines), où la magnifique bâtisse qui abritait l’ancien hôtel de ville a été transformée en bureau de police au printemps, ou à Wasquehal (Nord), où le nouveau poste mutualisé a ouvert en février 2019. Des exemples parmi d’autres. Partout en France, des élus de gauche comme de droite font le choix de regrouper sur un même site les forces de l’ordre à l’œuvre sur leur territoire.

« Quand j’ai été élue en 2014, je redoutais que l’antenne du commissariat de Roubaix, avec ses quatre policiers, ferme, se souvient Stéphanie Ducret, la maire de Wasquehal [20 480 hab.]. Lorsque j’ai créé ma police municipale en 2016, qui compte quatorze agents et quatre agents de surveillance de la voie publique, il m’est apparu évident qu’il fallait mutualiser nos bureaux pour préserver les forces en présence. » Depuis un peu plus d’un an, les agents de sécurité de la ville sont hébergés gratuitement dans les anciens locaux de la police nationale, réaménagés par la ville et l’Etat.

Réactivité optimale

Scénario similaire mais inversé à Vélizy, où les nationaux occupent avec leurs confrères municipaux un bâtiment de la ville. « Le commissariat avait fermé fin 2016, il ne restait plus que trois policiers nationaux hébergés dans des locaux mis à disposition par la ville, et nous redoutions qu’ils migrent eux aussi à Versailles où se situe le commissariat. L’ancien poste de police municipale était par ailleurs trop petit, relate Pascal Thévenot, le maire. J’ai donc imaginé, avec la direction départementale de la sécurité publique [DDSP] des Yvelines, de transformer l’ancienne mairie en hôtel de police mutualisé. » Le coût a certes été conséquent – la ville y a consacré 1,8 million d’euros -, mais les 21 policiers municipaux et les trois policiers nationaux bénéficient désormais de superbes locaux, spacieux et confortables, dans le centre-ville. Concrètement, un accueil commun dirige les citoyens vers la police nationale ou municipale, selon les besoins. La salle d’armes et les espaces communs sont mutualisés et les policiers nationaux ont accès en quelques secondes aux 24 écrans de l’immense centre de supervision urbaine (CSU) des cinq villes de l’agglomération, ce qui leur permet une réactivité optimale en cas de manifestations, troubles à l’ordre public, vols ou agressions…

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Polices municipale et nationale : mêmes locaux, mêmes combats

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement