Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Coronavirus : la territoriale répond présent à l’appel à l’unité du chef de l’Etat

Services publics

Coronavirus : la territoriale répond présent à l’appel à l’unité du chef de l’Etat

Publié le 13/03/2020 • Par Laura Fernandez Rodriguez • dans : France

echarpe-marianne-illustration
AdobeStock
Démontrer la force des services publics, trouver du sens à son travail en oeuvrant pour l'intérêt général... Sur Twitter, la territoriale répond présent à l’appel à l’unité qu’a lancé Emmanuel Macron. L’objectif partagé reste d’assurer la continuité des services, mais aussi de la démocratie dans un contexte de crise sanitaire inédit.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« On ne vient pas à bout d’une crise d’une telle ampleur sans une grande discipline individuelle et collective, sans une unité », a fait valoir le chef de l’Etat lors de son allocution télévisée jeudi 12 mars, laquelle a été lourde de conséquences pour la territoriale avec les annonces de fermetures des écoles et le maintien des municipales.

Sur Twitter, des voix de la territoriale répondent à cet appel à l’unité et, surtout, à la nécessité d’assurer la continuité des services publics. Petit recueil de réactions.

Démontrer la « force des services publics »

Dominique Bussereau, président du Département de la Charente-Maritime et de l’Assemblée des Départements de France, a d’emblée déclaré : « l’unité nationale s’impose ».

#Covid_19 Expression courageuse du Président @EmmanuelMacron avec des mesures fortes. L’Unité nationale s’impose.

— Dominique Bussereau (@Dbussereau) March 12, 2020

Alaric Berlureau, directeur général des services de la Mairie de Saint-Jean, président départemental du SNDGCT, a plaidé pour faire la démonstration de la force des services publics et assurer la continuité de la démocratie.

Une continuité qui signifie aussi, pour les maires qui étaient à quelques heures de la fin de leur mandat, de redoubler d’énergie :

 

Prévention, sauvetage, précaution… « Le ton est donné », a pour sa part jugé Grégory Allione, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers et chef de corps au Sdis 13, alors que toute la profession est en ordre de bataille.

Une belle occasion également pour ce DGS du sud de la France de rappeler le sens des métiers au service de l’intérêt général :

Et pour certains internautes, de simplement rendre hommage aux personnels concernés.

Le retour en force de l’Etat-Providence

Enfin, il est un passage du discours d’Emmanuel Macron que n’ont pas manqué de relever certains internautes quant à l’importance des services publics et aux leçons qu’il faudra peut-être tirer ultérieurement de la crise sanitaire actuelle ;

« Ce que révèle d’ores et déjà cette pandémie, c’est que la santé gratuite sans condition de revenu, de parcours ou de profession, notre Etat-providence ne sont pas des coûts ou des charges mais des biens précieux, des atouts indispensables quand le destin frappe. Ce que révèle cette pandémie, c’est qu’il est des biens et des services qui doivent être placés en dehors des lois du marché. Déléguer notre alimentation, notre protection, notre capacité à soigner notre cadre de vie au fond à d’autres est une folie. Nous devons en reprendre le contrôle, construire plus encore que nous ne le faisons déjà une France, une Europe souveraine, une France et une Europe qui tiennent fermement leur destin en main. Les prochaines semaines et les prochains mois nécessiteront des décisions de rupture en ce sens. Je les assumerai. », a assuré le chef de l’Etat.

Pierre Serne, conseiller régional d’Ile-de-France et président de Villes Cyclables, n’a ainsi pas manqué d’épingler ce constat.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Coronavirus : la territoriale répond présent à l’appel à l’unité du chef de l’Etat

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement