Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Télécommunications

L’absence de concurrence sur la fibre menace la compétitivité de certains territoires

Publié le 20/03/2020 • Par Martine Courgnaud - Del Ry • dans : France

fibre optique très haut débit
Flickr CC by sa Groman123
Dans un marché dominé par Orange et SFR, le déficit d’offres adaptées aux PME sur les réseaux en fibre optique pénalise leur transformation numérique et bride le développement économique des territoires. L’Arcep échafaude pour fin 2020 une régulation : elle sera décisive pour renforcer la concurrence.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En fin d’année, l’Arcep adoptera de nouvelles règles de régulation des marchés du haut et du très haut-débit fixes. Applicables jusqu’en 2023, elles régiront notamment les offres activées de fibre optique destinées aux entreprises.

Un sujet sensible, sur lequel professionnels et parlementaires sont aux aguets. Car le constat est unanime : hormis dans les zones d’initiative publique (RIP), il n’y a aujourd’hui quasiment aucune concurrence sur ce marché des entreprises. Dans les zones de déploiement privé, il s’est structuré autour d’Orange et de SFR qui se partagent 85 %.

En pratique, les décisions de l’Arcep viseront Orange, seul opérateur en position dominante à l’échelon national qui doit, à ce titre, être régulé. En effet, SFR, bien que parfois puissant localement, n’a pas d’envergure nationale et ne relève donc pas de l’Arcep, mais de l’Autorité de la concurrence, peu mobilisée sur les aspects économiques… Or, aucun de ces deux opérateurs ne fournit d’accès de gros satisfaisant.

« L’opérateur historique ne nous livre pas de lien optique pour que nous puissions commercialiser nos offres comme c’est le cas sur le réseau cuivre », déplore ainsi Julien Jacquel, vice-président ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

A l'heure du confinement, comment organiser le télétravail avec les agents du secteur public

de La Rédaction de La Gazette

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’absence de concurrence sur la fibre menace la compétitivité de certains territoires

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement