Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Santé

Déserts médicaux : les jeunes médecins parlent cash aux futurs maires

Publié le 10/03/2020 • Par Catherine Maisonneuve • dans : France

sante-travail-fonction-publique-une
Have a nice day - Adobestock
J-5 avant les municipales, le syndicat ReAGJIR des généralistes remplaçants, jeunes installés et chefs de clinique propose aux candidats des propositions de lutte contre les déserts médicaux sous forme d’un guide « Elus, jeunes & futurs médecins à la conquête de l’accès aux soins ».

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Faire le deuil de la médecine de clocher ? Beaucoup de maires ne s’y sont pas résignés et bataillent pour leurs habitants. Avec succès ou pas. Quant aux futurs maires, il leur sera difficile de faire le dos rond en attendant d’inversion de la courbe démographique des médecins…

Questions-clés

A cinq jours des municipales, le Regroupement autonome ReAGJIR, représentant les remplaçants en médecine générale, les jeunes généralistes installés depuis moins de 5 ans et les chefs de clinique de médecine générale a décidé de s’adresser aux candidats, même si la santé n’est pas une compétence communale. Avec un constat cash : le pays va continuer à perdre environ 1 000 médecins généralistes par an alors que la population vieillit : « l’accès aux soins sera de plus en plus difficile ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Déserts médicaux : les jeunes médecins parlent cash aux futurs maires

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement