logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/666999/bernard-couraud-le-fonctionnaire-a-lame-de-poete/

[PORTRAIT]
Bernard Couraud, le fonctionnaire à l’âme de poète
Rouja Lazarova | A la Une RH | Régions | Toute l'actu RH | Publié le 12/03/2020 | Mis à jour le 09/03/2020

Bernard Couraud, le directeur général adjoint de la ville d’Orvault, en Loire-Atlantique, va publier en avril son quatrième livre, un roman sur le dopage des sportifs dans l’ex-Allemagne de l’Est.

bernard-couraud [1]

Poésie, sport, amour de l’intérêt général… quelle voie choisir pour tenter de cerner la personnalité complexe de Bernard Couraud, ce fonctionnaire territorial atypique qui n’a jamais cessé de relever les défis et de changer de casquette ? Si le sport a tout précédé – il commence à le pratiquer dès l’âge de 10 ans -, l’écriture semble être le fil rouge d’une existence riche en rebondissements. « J’écris depuis l’âge de 15 ans, sans avoir l’ambition d’être publié. Cependant j’ai eu quatre enfants et j’ai mis entre parenthèses l’écriture pour construire ma vie personnelle et professionnelle », raconte le fonctionnaire, qui est sorti de cette « parenthèse » voici une petite dizaine d’années et s’apprête à fêter la publication de son roman « Le Cimetière des héros ».

Première passion

Né en 1964 dans une famille d’ouvriers à Ancenis, commune de 8 000 habitants située au bord de la Loire, il trouve sa première vocation dans le sport. A 14 ans, il fait partie de la sélection départementale de handball, un sport exigeant où il faut certes courir, mais aussi sauter, lancer… Pour y exceller, des entraînements quotidiens s’imposent. Bientôt, Bernard Couraud intègre le Handball club (HBC) de Nantes. Il est gardien de but. « Un poste solitaire, proche de la posture de l’écrivain, qui demande un mental très particulier », confie le directeur général adjoint (DGA).

Mais avec son mètre soixante-dix-huit, il sait qu’il n’entrera jamais en équipe de France : trop petit. Il passe alors un brevet d’éducateur sportif pour devenir entraîneur professionnel. « Je suis très attaché aux valeurs du sport, dont la première est le respect de l’être humain, le respect de l’adversaire », affirme-t-il. Comme pédagogue, il s’inspire des idées de Jean Piaget, biologiste et psychologue suisse connu pour ses travaux en psychologie du développement. « Il m’a fait réfléchir sur la nécessité de rendre les jeunes autonomes. Quand je travaillais avec des enfants, je leur posais des questions, j’évitais la position du sachant. »

CHIFFRES CLES

  • 2020 : sortie de son ouvrage « Le Cimetière des héros », éditions Salto.
  • 2016 : DGA délégué, chargé de la cohésion sociale et de la solidarité à Orvault (600 agents, 26000 hab., Loire-Atlantique).
  • 2002-2016 : DGA délégué, chargé de l’éducation, de l’enfance et de la jeunesse à Orvault.
  • 2000-2002 : Directeur adjoint chargé de la culture et du sport à Orvault.
  • 1992-2000: Directeur adjoint du service des sports, puis directeur des sports à Massy (Essonne).
  • 1991-1992 : Entraîneur professionnel de handball (HBC Nantes).