Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Elections municipales

Une petite ville accessible, proche des services : le lieu de vie idéal des Français

Publié le 05/03/2020 • Par Delphine Gerbeau • dans : France

Les villages à la loupe
C. Mauro / Adobestock
L'Observatoire des usages et représentations des territoires a présenté le 28 février un sondage relatif à la perception des Français sur leur cadre de vie. Un document riche en enseignements pour les futurs élus municipaux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

53% des Français voudraient vivre ailleurs que dans leur lieu de vie actuel, selon le dernier sondage de l’Observatoire des usages et représentations des territoires présenté le 28 février : le chiffre interroge, d’autant qu’il est plus élevé de cinq points par rapport à 2018. Le sondage a été réalisé sur un échantillon de 4000 personnes. Il permet de cerner, pour le panel interrogé, les critères d’un cadre de vie agréable.

Attention à la densité

Ainsi 40% des personnes interrogées sont insatisfaites de la densité de leur lieu de vie, qu’il soit trop dense (20), ou pas assez. Un lien semble pouvoir être fait entre la densité et la satisfaction du lieu de vie, puisque 84% des personnes qui estiment vivre dans une commune trop dense souhaitent par ailleurs vivre dans un autre lieu.

Autre motif pour souhaiter vivre ailleurs, l’impact du réchauffement climatique : 39% des personnes interrogées estiment qu’elles pourraient reconsidérer leur lieu d’habitation en fonction de celui sur leur lieu de vie.

Quant au lieu de vie idéal, les sondés y ont répondu en référence à des images qui leur étaient présentées. Face à l’image du village, 81% des personnes sondées répondent qu’elles aimeraient beaucoup ou un peu y vivre, et 66% le disent de l’habitat pavillonnaire. En revanche, la ville futuriste ou la ville moderne ne recueillent que 27 et 25% d’opinions favorables.

L’enjeu de la proximité

Cependant ce lieu de vie idéal doit aussi être dans une proximité des commerces et des services, ce qui est en contradiction avec l’idée du village. Dans l’idéal, seules 12 des personnes interrogées souhaiteraient vivre dans le centre d’une grande ville, et 7% dans la périphérie d’une grande ville : la ville moyenne ou la petite ville dans la périphérie d’une grande ville remportent le plus de suffrages.

Quant aux mobilités, le sondage montre un souhait d’aller vers plus de mobilités douces – la marche à 56% alors qu’elle ne représente que 26% du mode de transport principal, le vélo à 30% alors qu’il n’est qu’à 7% le mode de transport principal  – autant de chiffres qui rejoignent l’aspiration à vivre dans des espaces plus resserrés que les métropoles, et à être plus proche des différentes aménités – services médicaux, services commerciaux, gares. Les chiffres sont particulièrement parlants pour les populations vivant dans des communes périurbaines, pour qui l’éloignement a un impact social important.

Méfiance sur l’utilisation des données

Enfin, une série de questions porte sur l’utilisation des données afin d’améliorer l’accès à différents services. Les réponses démontrent une méfiance des répondants : ils sont 60% à avoir déjà renoncé à l’usage d’un service numérique, par crainte de voir utilisées leurs données personnelles, et 76% estiment que communiquer ses données ne permet pas de bénéficier d’offres plus adaptées à leurs besoins.

En résumé, le sondage démontre, au delà de l’envie de vivre ailleurs, une envie de vivre autrement, dans une ville plus humaine, avec une densité plus moyenne, une nature plus présente, une mobilité plus aisée. Avis aux futurs élus municipaux !

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une petite ville accessible, proche des services : le lieu de vie idéal des Français

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement