Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Ruralités

Un comité interministériel pour cajoler les territoires ruraux avant les municipales

Publié le 21/02/2020 • Par Pablo Aiquel • dans : A la une, France

edouardphilippe-ruralite
Gouvernement
Le premier comité interministériel aux ruralités a permis d’entériner la mise en œuvre des actions prévues par l’agenda rural et lancées depuis septembre, et d’annoncer quelques nouveaux dispositifs. Les élus ruraux restent optimistes mais vigilants.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le Premier ministre, Edouard Philippe, et six autres membres du gouvernement (1) ont tenu jeudi 20 février, à Girancourt (Vosges) le premier comité interministériel aux ruralités -consacré au commerce et aux services de proximité-, censées suivre la marche des dossiers concernant les ruralités deux fois par an.

Des attentes fortes

Les principales annonces du Premier ministre concernent une rallonge pour la couverture numérique dans une vingtaine de départements à la traîne sur la fibre, un nouveau dispositif pour le soutien au commerce de proximité dans les communes de moins de 3 500 habitants, et l’embauche de médecins salariés dans les zones déficitaires.

Mais pour le « Parlement rural », une entente réunissant huit associations (2), « la communication autour des « expérimentations » ne peut être considérée comme suffisante pour répondre au besoin de services et à l’attente de nos concitoyens. Nous sommes encore loin du compte dans l’application des décisions de l’État lui-même ».

Des solutions « concrètes »

Ce comité interministériel fait suite à la mise en place d’un « Agenda rural », construit entre mars et septembre dernier. Les élus ruraux reconnaissent être satisfaits d’être enfin pris en compte, et plutôt optimistes pour l’avenir, mais ils soulignent que

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un comité interministériel pour cajoler les territoires ruraux avant les municipales

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement