Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

Précarité alimentaire : l’Igas plaide pour la création d’un Fonds national

Publié le 20/02/2020 • Par Catherine Maisonneuve • dans : France

aide-alimentaire
135pixels / AdobeStock
La baisse des financements européens va rebattre les cartes du soutien public à la lutte contre la précarité alimentaire. L’Inspection générale des affaires sociales recommande la création d’un Fonds national pour mettre en œuvre « une politique systémique ».

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

335 000 tonnes d’aide alimentaire ont été distribuées en France à 5,5 millions de personnes en 2018, presque deux fois plus qu’il y a 10 ans. Près d’un quart de ce tonnage vient du Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) appelé à fusionner avec d’autres programmes au sein d’un futur Fonds social européen (dit « FSE+ ») dont les discussions en cours sur le cadrage budgétaire 2021-2027 indiquent une très probable baisse significative des financements pour la France.

Approche territorialisée

C’est donc dans un contexte de grande inquiétude des associations que vient d’être publié un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) sur la lutte contre la précarité alimentaire. Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé et Christelle Dubos, secrétaire d’Etat chargée de la lutte contre la pauvreté, lui avaient demandé de mener une réflexion prospective sur l’évolution du soutien public à cette politique sociale dont le cadre légal et réglementaire a été reprécisé par la loi Egalim du 30 octobre 2018 et un décret du 4 juillet 2019. Ce nouveau cadre implique, notamment, de développer une approche territorialisée et une démarche d’inclusion des personnes accueillies.

Actuellement, le dispositif français repose largement sur 200 000 bénévoles associatifs et est financé par :

– des achats de denrées sur fonds publics locaux, nationaux et européens ;

– des dons de grandes et moyennes surfaces, entreprises et particuliers ;

– la fiscalité avec les réductions d’impôts accordées aux particuliers comme aux entreprises.

Politique systémique

Les denrées achetées par le FEAD constituent donc près d’un quart de la nourriture distribuée chaque année par quatre têtes de réseaux associatifs habilités : la Croix-Rouge française, la Fédération française des banques alimentaires, les Restaurants du Cœur et le Secours populaire français. Mais avec 85 millions d’euros en 2018 elles représentent seulement 12 % du soutien public, pondère l’Igas.

En effet le premier « contributeur » est l’Etat via les

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Précarité alimentaire : l’Igas plaide pour la création d’un Fonds national

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement