Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Municipales 2020

Recruter un adjoint aux finances, pas si simple pour les futurs maires

Publié le 19/02/2020 • Par Frédéric Ville • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

AdobeStock_294721677
©Noble Nature - Adobe Stock
La campagne municipale bat son plein. Mais pour les candidats, à quelques semaines du premier tour du scrutin, c’est déjà le moment de réfléchir à son éventuel futur adjoint aux finances. Enquête sur la difficulté de trouver le bon candidat à ce poste stratégique.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

A quelques semaines des élections municipales, il est temps pour les candidats au poste suprême de maire de commencer à réfléchir à leurs futurs adjoints en cas de victoire. Hormis les rares cas où le maire s’occupe lui-même des finances (1)), ce choix s’avère souvent difficile car stratégique.

Un possible successeur

Pour Antoine Homé, maire de Wittenheim (14 589 hab., Haut-Rhin), « la délégation est stratégique car elle donne une vision panoramique de la vie communale. De fait, l’adjoint aux finances n’est jamais le neuvième ou dixième adjoint, mais plutôt le premier ou le second ». L’enjeu est de taille car le poste peut constituer un tremplin pour être un jour maire à son tour.

  • Adjoint aux finances, un tremplin pour devenir maire

C’est particulièrement ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite
1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Recruter un adjoint aux finances, pas si simple pour les futurs maires

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

19/02/2020 05h16

Ce document relate avec précision le mode de fonctionnement des collectivités, notamment des communes.
Pour être direct, je suis outré par les propos énoncés: pour faire simple, le maire c’est le patron!

Je ne partage absolument pas cette analyse car chaque élu est responsable de ses actes et doit participer à la décision finale. Ce n’est pas un seul homme qui prend les décisions.

Quant aux fonctions d’adjoint aux finances, il m’avait d’abord semblé que l’amortissement n’est pas interdit pour les collectivités locales et si de droit (celui donné par le Peuple lors de son vote) fait que la décision finale revient aux élus, je suis convaincu que dans toutes les collectivités, même les plus petites, il y a un collaborateur maitrisant parfaitement les arcanes de la comptabilité publique.

Pourquoi les élus ne pourraient-ils pas accepter de bénéficier de ses conseils?

Quant au côté politique (l’adjoint aux finances peut vouloir un jour se présenter pour être maire), là encore je suis outré! Pourquoi y-a-t-il une limite d’âge pour être fonctionnaire et aucune limite pour être élu?
Certains élus veulent faire le mandat de trop, d’autres quittent leurs fonctions inopinément car la vie a une fin… ne pas envisager ces possibilités, inévitables, ne sont que pure démagogie!
Etre responsable c’est prévoir l’avenir, le préparer pour que l’avenir soit plus serein pour nos concitoyens.

Mais ce texte montre bien que l’adage « un élu n’a pas d’amis, il n’a que des intérêts communs » est très certainement encore d’actualité!

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement