Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Etude « La Gazette »

Transition énergétique : des collectivités bien engagées mais des moyens insuffisants

Publié le 25/02/2020 • Par Olivier Descamps • dans : A la une, actus experts technique, France

Sur la route de la transition énergétique
Wavebreak Media LTD/Adobestock
Une étude de « La Gazette » souligne l’intérêt des collectivités pour la transition énergétique. Peut-être un peu optimistes, élus locaux et agents territoriaux ont néanmoins conscience du rôle primordial qui est le leur. Mais pour accélérer, ils demandent des financements adaptés à cet enjeu, dont ils sont convaincus qu’il est facteur d’innovation technologique.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’idée a fait son chemin. Si la transition énergétique a longtemps été considérée comme un sujet annexe, elle est désormais définie comme une tendance de fond par 91 % des élus et agents interrogés par Infopro digital études. Mieux, trois quarts des collectivités affirment avoir amorcé une démarche, soit par le biais de documents de planification (39 %), soit à travers des actions ponctuelles (36 %).

Reste à transformer l’essai. Côté résultats, une petite moitié des collectivités a conscience d’être en retard (voir le graphique n°1), ce qui signifie, a contrario, que la majorité des agents et élus a le sentiment d’être en avance ou « à niveau »… Des chiffres qui trahissent peut-être un excès d’optimisme dans la mesure où les rapports s’empilent, avec chaque fois les mêmes conclusions. La crise climatique ne cesse de s’amplifier. Et la France peine à atteindre les objectifs qu’elle s’est fixés en matière de travaux de rénovation ou de développement des énergies renouvelables. Difficile dès lors de considérer que la moitié des territoires en fait assez.

La rénovation d’abord

Une analyse détaillée des réponses confirme cet excès d’optimisme. Logiquement, ceux qui ne déploient aucune action se disent plus en retard que les autres. Mais seules 43 % des collectivités menant des actions ponctuelles ont compris qu’elles devaient aussi en faire beaucoup plus. Les élus et agents semblent plus regardants quand il s’agit d’évaluer le niveau d’engagement des entreprises : il n’est considéré suffisant que par un quart des répondants (voir le graphique n°2). Le verre ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Transition énergétique : des collectivités bien engagées mais des moyens insuffisants

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement