logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/663506/la-nature-sinvite-enfin-dans-les-politiques-publiques/

BIODIVERSITÉ
La nature s’invite enfin dans les politiques publiques
Hélène Huteau | France | Publié le 18/02/2020

Face au déclin continu des espèces, et à la dégradation des espaces naturels et agricoles, les collectivités doivent faire plus que protéger, en détruisant moins dans toutes leurs activités et, si possible, en favorisant la régénération des écosystèmes. Alors que jusqu’ici la biodiversité était considérée comme une charge ou une contrainte réglementaire, elle apparaît désormais comme une solution et un facteur d’attractivité. Premier volet de notre dossier consacré à la biodiversité.

L’année 2019 n’a fait que confirmer les dangers pesant sur la biodiversité. Comme l’atteste le rapport de l’IPBES (plateforme intergouvernementale sur la biodiversité) publié en mai, elle ne cesse de décliner. Alors, 2020 sera-t-elle l’année de l’action et de l’engagement ? Le sujet figure en tout cas sur l’agenda politique international, avec le congrès mondial de la nature (organisé par l’Union internationale pour la conservation de la nature, UICN) qui se tiendra à Marseille, en juin, et la COP 15 de la convention de l’Organisation des nations unies sur la biodiversité, prévue en Chine, en novembre.

Place au végétal

De son côté, la France s’est dotée, le 1er janvier, d’une nouvelle agence de taille inédite, l’Office français de la biodiversité, regroupant l’ancienne Agence française pour ...

POUR ALLER PLUS LOIN