Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Éducation et vie scolaire

Education

Ecoles primaires : l’AMF demande l’arrêt des suppressions de postes

Publié le 23/05/2011 • Par avec l'AFP Virginie Fauvel • dans : A la une, Actu expert Education et Vie scolaire, France

Panneau de signalisation école
D.R.
La pression monte encore d'un cran sur la question de l'école primaire, avec les suppressions de postes prévues par le ministère. Le 23 mai 2011, c'est au tour de l'Association des Maires de France (AMF) de réclamer au ministre de l'Education Luc Chatel l'arrêt des suppressions de postes dans le primaire qui auront pour conséquence la disparition de 1.500 classes. Fin avril déjà, des propos de Georges Tron sur l'école avaient mis le feu aux poudres et suscités l'indignation de l'AMRF et la FCPE, 1ère fédération de parents d'élèves.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Outre la fin de la poursuite des suppressions de postes, le bureau de l’AMF demande aussi à Luc Chatel « de clarifier le concept ‘d’environnement social défavorisé’ ouvrant droit à la scolarisation des enfants de moins de 3 ans », et de rappeler aux inspecteurs d’académie » la nécessité d’appliquer correctement les modalités et les délais de concertation ».

Le président de l’AMF, Jacques Pélissard (UMP), annonce par ailleurs qu’il va saisir le gouvernement pour « contester la méthode d’élaboration de la carte scolaire 2011 ». « Nous allons demander qu’une analyse objective des besoins scolaires soit effectuée préalablement à toute décision de réductions ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Education et Vie scolaire pendant 30 jours

J’en profite
4 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Éducation et vie scolaire

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ecoles primaires : l’AMF demande l’arrêt des suppressions de postes

Votre e-mail ne sera pas publié

logique

24/05/2011 10h28

Au delà de l’enseignement, c’est toute la politique du pays qui est en jeu.
Avec la fermeture des écoles publiques, c’est un nouveau transfert de charges vers les collectivités territoriales, et une économie de bout de chandelle pour l’Etat.
Il économise le salaire de l’instituteur ?
la dotation aux communes ?

Il coûte la taxe d’habitation de l’instituteur ;
les impôts locaux de l’instituteur ;
le coût des transports scolaires rendus nécessaires par ce transfert ;
le reclassement de l’école désormais désaffectée ;
l’entretien d’une nouvelle école ;
la garderie des enfants « ballotés » ;

le mal-être des enfants (obligés parfois à partir de la maison à 6 heures pour rentrer chez eux à 19 heures) ;

la fermeture d’un commerce (ou plusieurs) donc plus de côtisations… ;
la mort d’un village ;

l’étouffement dans les villes donc la pollution et les nuisances, l’insécurité ;
donc des problèmes de santé… donc des dépenses médicales… donc un trou à la sécu… donc une augmentation de la dette publique…

maurcot

24/05/2011 10h49

Assez la casse des services publics, assez de ne pas remplacer les fonctionnaires, assez de ne plus avoir de services publics notamment dans les villages ou provinces.

L’accès pout tous à l’école est un droit fondamental, si on supprime des classes, si on enlève des professeurs, et en général des fonctionnaires, des services et de surcroit peut etre les départements

il faut effectivement harmoniser le paysage territorial lui impulser des moyens humains et financiers pour un bon fonctionnement.

Sarkozy est un destructeur des services publics et des fonctionnaires, alors que la population espère garder les services publics et les personnes qui les font fonctionner.

il n’a pas été le président pour lequel j’ai voté et il me tarde qu’il se prenne une claque aux élections .
pour moi il fait une politique de riches, de saccage des services publics et des fonctionnaires, il n’est que piple et de plus il a reculer l’âge légal de la retraite au lieu de rechercher a faire travailler les jeunes.

De plus il se dit à l’opposer de Marine LE PEN pourtant il veut arrêter l’immigration ou meme empêcher que les étrangers travaillent en France , mais alors que les français ne veulent pas faire cetrtains travaux.

Nous avons un pouvoir qui marche sur la tête et loin des préoccupations des francais moyens qui souffrent du manque de pouvoir d’achat, qui souffrent de voir leurs enfants au chomage ou sans travail et tout le reste.

Son incompétence dans tous ces domaines reflète sa personnalité et il fait des choses mais à l’encontre des désirs des francais.

donc il doit ne plus être le représentant du peuple et il n’a jamais été mon président et encore une fois je ne voterai pas pour lui

VB

24/05/2011 07h35

A force de tirer tout vers le bas je n’ose imaginer quel sera notre niveau culturel, intellectuel et économique dans qques années…
Les gens ont toujours fustiger les fonctionnaires mais d’après un récent sondage ils les trouvent quand même compétents, je pense qu’ils se rendent compte de l’intérêt du SP dans les milieux ruraux… je suis désappointée de la bêtise de nos dirigeants.

ALIMAS

25/05/2011 07h47

(09A272A01). À BIENTÔT 75 ANS, JE M’INTÉRESSE TOUT PARTICULIÈREMENT À CE QUE JE NOMME «LES CINQ DÉFIS D’UNE BONNE VIE». Dans l’ordre des priorités : L’Éducation (la famille), l’Instruction (l’école), la Santé, le Travail et la Formation la vie durant.
Les problèmes de cohésion, de cohérence et d’efficacité de l’Instruction (l’école) des enfants de notre société, sont inhérents aux trop grands nombre de collectivités territoriales, à la remorque d’Académies, elles-mêmes assujetties à un «énorme» Ministère de l’Éducation Nationale». Tant que nous ne redéployeront pas une «autonomie» de compétences, de gestion et de financement et y compris de concurrence, répartie en 12 Métropoles regroupant les régions, les départements et les communes, fédérées par un État fort de ses pouvoirs régaliens, nous ne pourrons pas CHANGER LE MAMMOUTH ! Il est nécessaire et urgent de réformer le millefeuille.

(09A272A02). PROPOSITION DE REDÉCOUPAGE DU MILLEFEUILLE. Le millefeuille à 7 couches entrecroisées et indigestes, doit être remplacé par un gâteau succulent de 3 couches superposées et autonomes (non comprise la couche Europe) :
1). L’ÉTAT, couche de base, fort de ses pouvoirs régaliens avec des ministères allégés de ses cadres et personnels d’exécution, qui seront mieux dans le privé !
2). 12 MÉTROPOLES musclées, comme par exemple :
2a). LA MÉDITERRANÉE, de NICE à PERPIGNAN avec MARSEILLE comme capitale ou,
2b). LE GRAND-EST, de REIMS à STRASBOURG avec METZ, comme capitale ; 12 métropoles fusionnées avec les départements trop petits et obsolètes (créés il y a 210 ans à l’époque de la voiture à cheval, qui devait pouvoir le traverser dans la journée) et les régions.
3). 2.500 COLLECTIVITÉS TERRITORIALES telles que : ((CA) : Communauté d’Agglomérations ; (CU) : Communauté Urbaine ; (CC) : Communauté de Communes ; (PP) ?), fusionnées avec les 36.500 communes dont les maires ruraux sont redevenus des garde-champêtres !
Chacun des 3 niveaux de responsabilités n’aurait plus le droit de s’inventer des missions folkloriques en CHINE (dixit le livre de Zoé SHEPARD en région Aquitaine : Absolument Dé-bor-dée, ou comment faire 35 h en un mois !).
En 10 ans le tour serait joué, avec des cadres dynamiques et des élus qui arrêteraient de perturber les services en jouant aux chefaillons !

Commenter
Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement