Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

DÉCRYPTAGE DE LA LOI DE FINANCES POUR 2020

Loi de finances 2020 : les concours d’investissement (4/6)

Publié le 12/02/2020 • Par Auteur associé • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Actu juridique, Analyses finances, Analyses juridiques, Décryptages finances, Dossiers finances, France

3d positive bar Graphs
Fotolia
Comme chaque année, le Club Finances vous propose un décryptage de la loi de finances par Christian Escallier, directeur général du cabinet Michel Klopfer, et Céline Bacharan, consultante associée au cabinet Michel Klopfer. Quatrième volet avec les concours d'investissement aux collectivités.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Christian Escallier & Céline Bacharan

Directeur général et consultante associée au cabinet Michel Klopfer

Décalage de l’automatisation du FCTVA (Article 249)

Le traitement automatisé des données comptables pour le calcul des attributions de FCTVA devait initialement prendre effet au 1er janvier 2019. L’article 258 de la LFI 2019 l’a repoussé d’un an pour des raisons informatiques. Un nouveau report d’un an est voté, dont l’explication est autre : les adaptations d’assiette nécessaires induiraient un surcoût de 135 millions à 400 millions d’euros pour l’Etat. Or celui-ci aspire logiquement à la neutralité. Une année supplémentaire est donc consacrée à la réflexion et à la concertation pour y parvenir. Le gouvernement devra rendre, d’ici à septembre, un rapport sur les restrictions d’assiette du point de vue des différentes catégories de collectivités.

Stabilisation des enveloppes départementales ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Domaines juridiques

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Loi de finances 2020 : les concours d’investissement (4/6)

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement