logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/662780/sils-ne-sont-pas-regularises-a-18-ans-la-nievre-ne-veut-plus-de-mna/

MINEURS NON ACCOMPAGNÉS
S’ils ne sont pas régularisés à 18 ans, la Nièvre ne veut plus de MNA
Alexandra Caccivio | Régions | Publié le 12/02/2020

Sa lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron, fin janvier, a fait du bruit. Alain Lassus, président du conseil départemental de la Nièvre, y fait valoir "son droit de retrait" à compter du deuxième trimestre 2020 concernant l'accueil des mineurs non accompagnés.

« Je continuerai à prendre en charge les mineurs en attente d’évaluation, comme la loi m’y oblige, détaille Alain Lassus, président (PS) du conseil départemental de la Nièvre. « Mais, sauf si le gouvernement prend les engagements que j’attends, je n’accepterai plus les jeunes qui, après leur évaluation, sont confiés » par le ministère de la Justice aux services de l’Aide sociale à l’enfance (ASE) qui maillent son territoire.

Sur 23 majeurs, une seule autorisation de rester

En cause, une politique qu’il juge « scandaleuse ». « Depuis quelques mois, je constate qu’il n’y a  plus, ou quasiment plus, de délivrance de permis de séjour sur le territoire » lorsque les ...

CHIFFRES CLES

  • En 2019, le ministère de la Justice a confié 90 MNA à l'ASE de la Nièvre.
  • Au total en France, plus de 40 000 MNA sont actuellement pris en charge par les départements, selon les données de l'Assemblée des départements de France.


POUR ALLER PLUS LOIN