Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Dépenses de personnel

Municipales 2020 : ces candidats qui jouent les cost-killers

Publié le 14/02/2020 • Par Robin Richardot • dans : A la une, A la Une finances, Actualité Club finances, Dossiers d'actualité, France, Toute l'actu RH

dépenses de personnel
Adobestock
Après une mandature marquée par une maîtrise inédite des effectifs et de la masse salariale des mairies, des postulants veulent aller plus loin. Au prix du service public ? L’expérience montre que les discours de campagne contre « les sureffectifs » ne sont pas toujours suivis d’effets.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

C’est une rengaine qui s’invite forcément dans la campagne des élections municipales : il faut faire des économies. Et c’est le personnel communal qui est visé. Alors que le nombre d’agents municipaux augmentait constamment depuis les années 2000, il a pourtant stagné, puis diminué durant la mandature qui s’achève.

L’effet d’une baisse sans précédent des crédits étatiques accordés aux collectivités locales, décidée au lendemain du scrutin de 2014. Une réduction qui a représenté environ 2 milliards d’euros de moins par an pour les communes et leurs intercommunalités. Cela n’empêche pas certains maires sortants ou candidats de se lancer durant la campagne de 2020 à la chasse aux sureffectifs ou aux masses salariales trop importantes. Rien d’étonnant quand on se souvient que le poids de ces dépenses sur les postes de fonctionnement représente environ 60 % du budget d’une commune.

Du rififi dans la banlieue rouge

Alexandre Aïdara, candidat à Saint-Denis (111 100 hab.), l’assume : la gestion du personnel est au cœur de son programme. « La ville dépense beaucoup trop dans sa masse salariale et parfois dans des opérations dont la transparence reste à établir », attaque le représentant de La République en marche. Mathieu Hanotin, le candidat socialiste, partage la même opinion. Les deux prétendants s’appuient notamment sur le rapport de la CRC de décembre 2017.

Le document détaillait une « structure financière saine » pour cette ville qui compte 2 900 agents, mais « de nombreuses lacunes et irrégularités dans la gestion du personnel ». Autre élément problématique relevé par la C ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : manager les agents publics à l'heure du confinement

de La Rédaction de La Gazette

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Municipales 2020 : ces candidats qui jouent les cost-killers

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

17/02/2020 02h36

Vouloir faire des économies, c’est bien. Mais utiliser comme facteur d’ajustement les agents c’est un peu voire beaucoup singer le monde de l’entreprise.

Il me semble qu’il faut prendre le problème à l’envers:
– aux élus de définir le niveau de service qu’ils veulent sur leur commune,
– aux élus de prendre en compte les compétences nouvelles qui doivent avoir des conséquences quant aux missions que conserve la commune (avec le point sur les adjoints au maire et les agents),
– une fois ces questions posées et les décisions prises, on peut alors s’interroger sur les dépenses de personnel… et si on n’a pas les moyens de sa politique, d’abord demander au citoyen quelles sont les missions à supprimer!

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement