Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Logement social

Les offices publics de l’habitat en quête de ressources supplémentaires

Publié le 21/02/2020 • Par Nathalie Da Cruz • dans : Actualité Club finances, Innovations et Territoires, Régions

AdobeStock_178816120_JeanLuc
JenLuc / Adobe Stock
La réduction des loyers de solidarité imposée aux bailleurs sociaux par le gouvernement depuis 2018 a fortement affecté leurs fonds propres. Les offices développent de nouvelles missions au bénéfice de leurs locataires. Ils réalisent aussi des opérations pour le compte de leur collectivité de rattachement. La loi « Elan » les encourage dans ces voies.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

S’engager dans d’autres activités que la construction, la rénovation et la gestion de logements sociaux. C’est l’enjeu à relever pour les OPH, touchés de plein fouet par la mise en place de la RLS depuis 2018. Pendant longtemps, les OPH n’ont pu construire que des gendarmeries, des bâtiments pour la police, les services départementaux d’incendie et de secours ou les services pénitentiaires et les logements attenants. La loi portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique, dite « Elan », du 23 novembre 2018, leur ouvre plus largement la porte, leur permettant d’agir en tant que maître d’ouvrage délégué pour le compte de leur collectivité de rattachement.

C’est ainsi qu’en octobre 2019, Orne Habitat (11 700 logements), OPH du département, a été retenu pour assurer la maîtrise d’ouvrage du collège Jean-Racine. « Le département ayant un plan collèges ambitieux, il a délégué la maîtrise d’ouvrage de trois établissements ; nous avons candidaté pour celui d’Alençon, qui se trouve près de nos locaux, indique Vianney Girard, directeur adjoint de la maîtrise d’ouvrage. Situés en zone détendue, nous construisons peu de logements et avons donc souhaité ajouter une corde à notre arc ».

Expertise poussée

Selon Vianney Girard, les atouts de l’OPH sont la présence de ses équipes de maîtrise d’ouvrage à Alençon, à proximité du collège, et le fait qu’il construit des logements pour qu’ils durent au moins cinquante ans – « c’est une garantie de qualité, tout en maîtrisant les coûts et les délais ». Cette activité de maîtrise d’ouvrage déléguée ne représente que 1 % du chiffre d’affaires de l’organisme qui vient d’amorcer cette diversification et espère la voir évoluer dans les années à venir.

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les offices publics de l’habitat en quête de ressources supplémentaires

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement