Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

CULTURE

Contraction des budgets départementaux : une tendance lourde

Publié le 20/05/2011 • Par Hélène Girard • dans : France

« L’avenir s’annonce plutôt sombre pour les budgets culturels des départements français », Telle est l’alarme sonnée par Culture-départements, l’association des directeurs des affaires culturelles des conseils généraux et des offices départementaux pour la culture, dans une note datée du 14 mai analysant les résultats d’un « sondage express » réalisés auprès de 32 départements métropolitains sur les budgets 2011.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les crédits de fonctionnement (patrimoine, musées, action culturelle, agences et organismes associés), hors personnel, enregistrent cette année, en moyenne, un recul de 2%. Baisse qui s’ajoute au repli de 10%, subi, en moyenne, l’an passé. La tendance est d’autant plus significative qu’elle n’épargne aucun secteur culturel, y compris dans les compétences obligatoires. Ainsi, les services d’archives départementales voient leurs ressources fondre de 7% en moyenne (hors personnel), et les bibliothèques départementales de prêt de 3%.

Le choix de « l’optimisation » – Une majorité de conseils généraux a opté pour « la logique nommée « optimisation du fonctionnement », qui se traduit par une baisse « lissée » des crédits », souligne François Deschamps, président de Culture-Départements et auteur de la note. Quelques départements ont néanmoins pratiqué des coupes sombres, comme l’Ille-et-Vilaine qui a amputé les crédits de l’enseignement musical de 300 000 euros, ou la Meurthe-et-Moselle, qui a coupé court aux aides destinées aux monuments historiques.

Pour ce qui est du personnel, « la pertinence et la pérennité des postes sont à chaque fois interrogées, à la faveur d’une mobilité externe ou interne, ou d’un départ à la retraite », observe François Deschamps.

Seules lueurs d’espoir : la possible révision des choix budgétaires dans les 18 départements qui ont soit changé de président en 2011, soit changé de majorité, et la recherche de complémentarité entre certains départements avec leurs régions respectives. Des réorientations éventuelles qui, selon les résultats du sondage, seraient insuffisantes pour inverser la tendance.

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Contraction des budgets départementaux : une tendance lourde

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement