Energie

Bretagne : Houat et Hoëdic vont tester la consommation électrique « intelligente »

| Mis à jour le 22/07/2013
Par • Club : Club Techni.Cités

Les deux îles morbihannaises sont les seuls territoires français retenus par EDF dans le cadre du programme Adress, une expérimentation européenne de gestion "intelligente" des consommations d'électricité.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le choix de ces petites îles bretonnes de 400 habitants ne doit rien au hasard. EDF l’explique par la situation particulière de la Bretagne en matière de consommation électrique, marquée par une très faible production locale (8% seulement).
Dans le cadre du pacte électrique breton adopté en début d’année par le conseil régional de Bretagne , l’Etat et les principales collectivités territoriales, il s’agit pour la région d’explorer toutes les pistes permettant d’améliorer la maîtrise de la consommation énergétique. Une démarche qui passe par le développement des énergies renouvelables et l’amélioration du réseau électrique, mais aussi par la mise en œuvre d’une «gestion intelligente » de la consommation.

Technologies d’avant-garde – C’est précisément la vocation du projet européen Adress, qui regroupe 25 partenaires répartis dans 11 pays. Doté d’un budget de 17 millions d’euros, dont 9 millions financés par l’Union européenne, il consiste à concevoir et tester des solutions technologiques permettant de développer les « flexibilités » des consommations électriques des clients particuliers et professionnels. « Il s’agit de tester des technologies d’avant-garde qui préfigureront l’avenir pour les consommateurs européens », précise Jean-François Faugeras, directeur de programme chez EDF-Recherche et développement.

La technologie, complexe, est en effet au cœur de l’expérimentation : les habitants des îles qui se porteront volontaires dans les prochaines semaines pour participer au programme verront leurs habitations équipées gratuitement de toute une batterie d’équipements de pointe : gestionnaire d’équipements électriques, prises électriques et des boîtiers de connexion muraux « intelligents », capteurs de température, interface de communication sans fil avec le compteur électrique. Une dizaine de participants pourra même bénéficier, le temps de l’expérimentation, d’une machine à laver communicante !
Objectif de cet arsenal : permettre de réguler la consommation de tous les principaux appareils électriques de la maison, au delà des seuls appareils de chauffage, seuls à être équipés de ce type de capteurs.

« Ces expérimentations techniques seront accompagnées d’études sociologiques pour évaluer l’acceptabilité des solutions par les consommateurs », précise EDF, qui vient de réaliser des réunions publiques à Houat et Hoedic en présence des élus locaux pour présenter sa démarche et trouver des volontaires. Démarrage prévu en septembre 2011, et présentation des résultats au second semestre 2012.

cet article est en relation avec
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Une nouvelle route durable et connectée

    Un appel à projets baptisé RD993 Lab, lancé en mars 2019 par le département des Hauts-de-Seine, en partenariat avec Paris La Défense et le Cerema, a retenu quatre solutions innovantes pour fluidifier et sécuriser le trafic de la route du futur. ...

  • Votre actu juridique du 23 au 29 juillet 2021

    Notre sélection de textes officiels et réponses ministérielles intéressant les cadres de la filière technique, publiés par le Club Techni.Cités et sur Lagazette.fr entre le 23 et le 29 juillet 2021. ...

  • Une cyberattaque coûte 550 000 euros à la ville de Chalon-sur-Saône

    Lors du conseil municipal du 20 juillet, le maire de Chalon-sur-Saône a annoncé le coût de la cyberattaque subie par la ville et la communauté d'agglomération en février dernier. Plusieurs embauches sont en cours. ...

  • Trois parcelles à gestion écologique garantie

    CDC Biodiversité a souscrit avec deux communes et un privé du Rhône une obligation réelle environnementale qui engage les protagonistes à une gestion écologique des trois parcelles concernées. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP