Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Vidéoprotection

« Les caméras intelligentes ne régleront pas le problème de neutralité »

Publié le 07/02/2020 • Par Mathilde Elie • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, Dossiers d'actualité, France

Camera_surveillance_Fotolia
FOTOLIA
Dans l’ouvrage « L’œil sécuritaire. Mythes et réalités de la vidéosurveillance » (La Découverte, 2019), la sociologue Elodie Lemaire remet en cause la toute-puissance de la vidéosurveillance et pointe les dangers du manque de neutralité. Interview.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Faut-il surveiller la safe city ?

Alors que le nombre de caméras de vidéosurveillance ne cesse d’augmenter dans les villes et qu’une expérimentation de la reconnaissance faciale dans l’espace public a été annoncée par le secrétaire d’Etat au numérique Cédric O, la Cnil appelle à un débat public sur le sujet. Un temps de réflexion nécessaire, selon la sociologue Elodie Lemaire, qui remet en cause la toute-puissance de ces outils et expose leurs dangers.

Pourquoi, malgré l’absence de résultats probants, nombre de communes sont-elles convaincues de l’efficacité de la vidéoprotection ?

C’est le coup de force de la vidéosurveillance : elle n’a pas besoin de reposer sur les preuves tangibles de son efficacité pour continuer à être déployée. Elle fait partie des prêt-à-penser de la panoplie des outils mis à ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Collectivités : comment aider les entreprises en cette période de crise

de La Gazette des communes

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Les caméras intelligentes ne régleront pas le problème de neutralité »

Votre e-mail ne sera pas publié

km83340

11/02/2020 10h33

Bonjour,

Pour info, la vidéo surveillance est pour les espaces privés. Pour les espaces publics le terme est vidéo protection.

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement