Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Surveillance de l'espace public

Nouvelles technologies : quand les villes deviennent des laboratoires à ciel ouvert

Publié le 05/02/2020 • Par Laura Fernandez Rodriguez Mathilde Elie • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

reconnaissance-faciale-videosurveillance-smart-city-espace-public
Adobe Stock
Détection des émotions, des sons et des nuisances sonores, reconnaissance olfactive, croisement des données… Les expérimentations technologiques se multiplient dans les collectivités, sous la surveillance de la Cnil.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Faut-il surveiller la safe city ?

Vidéosurveillance intelligente : les émotions scrutées dans le tramway niçois

Two-i, une start-up messine, a testé à partir de janvier 2019 un logiciel de reconnaissance des émotions faciales par le biais du système de vidéoprotection du tramway de Nice (340 000 hab.), grâce à une convention de un an signée avec la ville. Le principal objectif présenté alors était de renforcer la sécurité en détectant d’éventuels « mouvements de panique et de stress », selon Two-i, cité par France Bleu, voire de prévenir les forces de l’ordre en cas de problème. Mais pour le cofondateur de l’entreprise, Julien Trombini, le but était plutôt de « fournir un état de satisfaction des usagers de la nouvelle ligne de tram ». Il affirme que les émotions relevées produisaient des flux statistiques agrégés par ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Télétravail : manager les agents publics à l'heure du confinement

de La Rédaction de La Gazette

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Nouvelles technologies : quand les villes deviennent des laboratoires à ciel ouvert

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement